Le prix du pain en hausse de 5 à 10 % dans de nombreuses boulangeries

Publié le Mis à jour le
Écrit par C.A. avec A. Perrin et L. Montiel
Avec l'envolée des tarifs du gaz, de l'électricité et du blé, de nombreux boulangers ont dû augmenter le prix de leurs baguettes de 5 à 10%.
Avec l'envolée des tarifs du gaz, de l'électricité et du blé, de nombreux boulangers ont dû augmenter le prix de leurs baguettes de 5 à 10%. © L. Montiel - F3 Aquitaine

En Aquitaine, comme partout ailleurs, les artisans-boulangers sont contraints d'augmenter leurs prix. Ils doivent faire face à une envolée des cours des matières premières et à l'explosion des tarifs du gaz et de l'électricité.

A l'entrée de la boulangerie d'Esteban Costa, à Dax, une affiche :

"Répartition du coût d'une baguette" avec, bien en évidence, le détail des hausses subies depuis un an.

"Blé tendre : + 55% , gaz : + 57%, carburant : + 25%, emballage : + 8%" etc...

Des hausses de charges considérables

"Dans ce contexte, nous avons décidé d'augmenter le prix de notre baguette de 10 centimes, elle est passée de 90 centimes à 1 euro" indique l'artisan-boulanger, "et nous avons aussi remonté les tarifs de nos pâtisseries de 20 centimes".

La hausse chez lui est entrée en vigueur au mois de décembre. "On a essayé de résister mais au final on a dû s'y résigner vu que les prix des matières premières et de l'énergie ne redescendaient pas". 

En France le prix du pain est libre, chacun peut le faire varier à sa guise. La baguette se vendait à 89 centimes en moyenne en 2021 contre 66 centimes en 2001, soit une hausse de 23 centimes en 20 ans. Et de 5 à 10 centimes d'un coup en 2022.

Esteban Costa affirme que sa facture d'électricité a bondi de 40%, celle du gaz de 35%. "J'ai un four au gaz et tout le reste fonctionne à l'électricité. Ca paraît beaucoup mais notre four tourne quand même toute la journée, c'est une des plus grosses charges qu'on a dans l'entreprise après les salaires des employés". 

Avec ça, le chef d'entreprise dit gagner seulement 5% sur le prix d'une baguette, "c'est vraiment pas énorme, nos revenus à nous n'augmentent pas beaucoup face aux charges". 

 

Gérer au plus juste

 

Le cours du blé est en effet particulièrement élevé du fait des faibles rendements de l'année et d'une forte demande internationale. En six mois il est passé de 210 euros la tonne à 273 euros aujourd'hui, avec un pic à 291 euros au mois de novembre.

Laurent et Céline Saison, propriétaires d'une boulangerie-pâtisserie à St-Paul-lès-Dax, ont pourtant eux opté pour le statu quo. "On avait augmenté en 2020 mais là, vu la conjoncture, la vie est dure pour tout le monde, on a pris la décision de ne rien toucher à nos tarifs" explique Laurent, devant ses fourneaux.

"On gagnera un peu moins d'argent mais voilà, c'est ce qu'on a décidé" renchérit son épouse Céline qui a dû encaisser quelques réflexions de clients l'an dernier du genre : "ah vous avez augmenté le pain ? C'est pour payer les vacances ?

Pour faire face, ils misent sur une extrême vigilance, une gestion très serrée. "On doit travailler sans perte, bien gérer nos stocks. Tout est noté, il faut essayer de viser juste" explique Céline.

Pourtant leurs factures aussi ont flambé. "Chez nous tout est électrique, ça nous revenait avant à 1600 euros environ, là on est pas loin des 2000 euros".

Vers une pénurie de beurre ?

Aux hausses des prix de la farine et de l'énergie s'ajoutent celles du beurre et des oeufs, loin d'être négligeables. 

"On va arriver avec du beurre à 10 euros le kilo" prédit Dominique Anract, le président de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française qui a vu les prix monter de 50 centimes chaque semaine depuis novembre et qui redoute même une pénurie.

Ces cours très élevés se répercuteront certainement sur les prix des galettes du mois de janvier, très prisées des français. 

Reste à espérer que les cours redescendent dans les mois à venir et que les artisans répercutent aussi la baisse des prix.

Découvrez le reportage dans les Landes d'Alexandre Perrin et Laurent Montiel :

durée de la vidéo : 01min 38
Le prix du pain en hausse de 5 à 10 % dans de nombreuses boulangeries ©A. Perrin - L. Montiel

 

 

 

 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.