La marque landaise Pullin fête ses 20 ans revigorée après quelques années difficiles

La marque française est implantée à Hossegor dans les Landes depuis 2000, fondée par un ingénieur parisien passionné de surf / © J.M. Litvine/F3Aquitaine
La marque française est implantée à Hossegor dans les Landes depuis 2000, fondée par un ingénieur parisien passionné de surf / © J.M. Litvine/F3Aquitaine

Installée à Hossegor en 2000, la société Pullin a réussi à se relancer après un plan de restructuration radical en 2015. Son caleçon culte, ultra concurrencé, n'est plus son produit phare. Le développement à l'international est la prochaine étape.

Par CA

20 ans et de nouvelles perspectives de croissance.

Le plan de restructuration lancé en 2015 semble avoir payé. Cette année là le chiffre d'affaire dégringole. Alors qu'il tutoyait les 17 millions d'euros en 2013, il chute à 9 million.

Branle-bas de combat au sein de l'entreprise landaise qui doit revoir sa stratégie, en commençant par modifier son logo. De "Pull-In" il devient "Pullin".

"On a misé sur des couleurs plus sobres, moins farfelues. Et on n'est plus que sur du caleçon, on est aussi sur du pantalon, de la veste, du textile" explique Guillaume Bachet, le directeur marketing.

Aujourd'hui en effet les vêtements représentent près de la moitié des ventes. Pour une marque initialement lancée dans le sous-vêtement.


Son caleçon en lycra a révolutionné le marché du boxer en France


Dans les années 2000 son caleçon en lycra doté d'une large bande élastique aux imprimés originaux avait révolutionné le boxeur masculin. Et permis à l'entreprise de décoller.
 
Le caleçon culte qui a lancé la marque landaise Pullin, et révolutionné le marché du boxer pour hommes / © J.M. Litvine/F3 Aquitaine
Le caleçon culte qui a lancé la marque landaise Pullin, et révolutionné le marché du boxer pour hommes / © J.M. Litvine/F3 Aquitaine


Mais le succès phénoménal n'a pas duré. "Il y a eu une crise de croissance je dirais" analyse le PDG et fondateur de la marque Emmanuel Loheac.

"On a aussi été beaucoup attaqué par pas mal de copies et de gens qui ont essayé de faire la même chose que nous avec du made in China, in Benglagesh, ça nous a fait mal mais on est toujours là".

Nouvelle cible et développement à l'international


Les ados ne sont plus les premiers visés. Pullin veut maintenant séduire les 25 / 50 ans. Et sa stratégie semble avoir payé. Les nouvelles collections ont trouvé leur public.

En 2018 le chiffre d'affaire atteignait les 11 millions d'euros. En 2019 l'objetif est de dépasser les 12 millions et de se faire connaître, de plus en plus, à l'étranger.

"On fait 90% de notre chiffre d'affaire sur le marché français, le reste est essentiellement concentré sur les Etats-unis et le Canada. Et on est en train de développer les marchés limitrophes de l'Allemagne, UK, l'Autriche" nous confie Emmanuel Loheac.

L'ingénieur - surfer parisien, à l'origine de la marque, reste très attaché à sa terre landaise d'adoption. Il emploie une cinquantaine de personnes dans son atelier de conception d'Hossegor. Et a ouvert une quinzaine de boutiques à travers la France.

Le reportage qui suit nous emmène dans les ateliers Pullin d'Hossegor : 
 
La marque landaise Pullin fête ses 20 ans revigorée après quelques années difficiles
Installée à Hossegor en 2000, la société Pullin a réussi à se relancer après un plan de restructuration radical en 2015. Son caleçon culte, ultra concurrencé, n'est plus son produit phare. Le développement à l'international est la prochaine étape. - P.Pannier/J.M. Litvine

 

Sur le même sujet

Les + Lus