Décès de deux jeunes dans les Landes : le conducteur avait plus de 2 g d’alcool dans le sang

Publié le Mis à jour le
Écrit par Olfa Ayed
La route est barrée pour accéder au lieu de l'accident sur la route départementale.
La route est barrée pour accéder au lieu de l'accident sur la route départementale. © Alexandre Perrin - France 3 Aquitaine

Le procureur de la République de Mont-de-Marsan confirme que le conducteur du Pick-up impliqué dans l’accident qui a tué deux jeunes de 20 ans dans la nuit de jeudi 11 à vendredi 12 novembre 2021 circulait avec plus de 2 grammes d’alcool dans le sang.

Plus de 48 heures après le terrible accident qui a tué deux jeunes de 20 ans dans le secteur de Saint-Martin d'Oney (Landes), le procureur de la République de Mont-de-Marsan, Olivier Janson, indique que le conducteur du Pick-Up, l'un des deux véhicules entrés en collision, roulait avec plus de 2 grammes d’alcool dans le sang. Âgé de 26 ans, il est toujours hospitalisé à Bordeaux.

Ce dernier, originaire du Gers et chasseur a tenté de se suicider après l'accident. Il se serait emparé de son arme à feu et aurait visé sa tête. Un sentiment de culpabilité l'aurait conduit à ce geste, informe le procureur.

Rappel des faits

Dans la nuit de jeudi 11 à vendredi 12 novembre 2021, sur la route départementale 49, deux véhicules sont entrés en collision, dont le Pick-up, coûtant la vie à deux jeunes de 20 ans. Les deux victimes décédées ont été éjectées de leur véhicule, un BMW. Le troisième passager placé à l'arrière de la voiture, âgé de 24 ans, n'a été que légèrement blessé. 

Carte : la collision s'est produite sur la D49 à Saint-Martin-d'Oney, dans les Landes

Les circonstances de ce terrible accident restent à éclaircir pour le procureur de Mont-de-Marsan, Olivier Janson. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.