Municipales 2020 : ce qu'il faut retenir du débat entre les candidats de Mont-de-Marsan

Replay- Ces élections seront les premières pour Charles Dayot, qui a succédé à Geneviève Darrieussecq, lorsqu'elle est devenue secrétaire d'état au ministère des armées. Face à lui, deux autres candidats, en lice sont sur notre plateau pour tenter de convaincre les électrices et les électeurs. 

Par Laurent Lataste

Le débat à regarder ici 
Municipales 2020 : le débat à Mont-de-Marsan entre les principaux candidats

Plusieurs thématiques ont été abordées durant ces 25 mns de débat : 

LE CENTRE VILLE 

Le constat est unanime sur la dévitalisatiuon du centre-ville.

Jean-Baptiste Savary : " Le nombre de commerces vides a augmenté. Les Halles de la Madeleine et les Galeries Lafayettes sont fermées ou en échec commercial.
Les enseignes commerciales quittent le centre-ville pour les centres commerciaux. Nous sommes contre tout nouveau projet de centres commerciaux. Pour redynamiser le coeur de ville, il existe des leviers comme la gratuité des transports."

Charles Dayot : "Moi je ne suis pas pour le tout gratuit mais pour les partenariats public/privé. On a changé la politique de stationnement pour redynamiser le centre-ville."

Benoît Piarrine : "Il n'y a pas forcément que le commerce. Les centres sociaux culturels sont aussi important."


LE PROJET DE LGV

Mont-de-Marsan attend toujours sa ligne à grande vitesse. Un serpent de mer pour ce territoire particulièrement enclavé

Charles Dayot : "Je suis favorable. On est un peu les dindons de la farce. On paye la Tour/Bordeaux et on doit se battree pour le bon fonctionnement de nos TER."

Benoît Piarrine : "Tout l'argent public destiné à cette ligne sera donné aux commerces plutôt qu'à des entreprises privées."

Jean-Baptiste Savary : "Je suis favorable mais avec une concertation des habitants de Mont de Marsan."

LA TAUROMACHIE

Mont-de-Marsan est régulièrement la cible des anti-corridas. Un sujet qui divise même sur cette terre de tradition.

Benoît Piarrine : "La tauromachie n'est pas un sujet pour notre liste."

Jean-Baptiste Savary : "Les Montois sont attachés à cette tradition, il faut continuer."

Charles Dayot :"Il faut la maintenir et l'inculquer à nos enfants."

Le contexte

Il va être pour la première fois confronté aux votes de ses concitoyens. Charles Dayot, l'actuel maire de Mont-de-Marsan, a décidé de briguer un deuxième mandat. Si sa prédécesseure et colistière, Geneviève Darrieussecq a rejoint le gouvernement, le maire sortant refuse d'être associé à la République en Marche. 

Sans étiquette, il s'est entouré de nombreuses personnes de la société civile. Parmi elle, des noms comme Julien Tastet, capitaine du Stade Montois, Marie-Christine Harambat, médecin hospitalier ou encore Makariy Kochetov, espoir olympique en haltérophilie.
 

Rassembler la gauche


Le maire sortant, âgé d'une cinquantaine d'années, n'est pas le seul à avoir misé sur la jeunesse. Face à lui, Jean-Baptiste Savary, 32 ans, assume son étiquette de gauches diverses et veut rassembler autour de l'écologie et de la redynamisation économique. 

Pour cela, il s'est entouré de personnalités telles que Céline Piot (Parti de gauche) et Alain Baché (PCF), deux actuels conseillers municipaux ou encore Anthony Galland de Génération Écologie 40.

À Mont-de-Marsan, si l'écologie est au cœur des débats, la solidarité n'est pas oubliée pour autant. Troisième liste, le collectif Marsan Citoyen promeut avant tout une démocratie participative, construite autour des maisons de quartiers. Parmi les colistiers, beaucoup de personnes issues de la société civile, mais aussi des membres de la France Insoumise, comme Laurent Péguy ou Marie Lafitte.
 

Faire renaître le centre-ville


Au cœur des débats, la redynamisation du centre-ville"Laissé à l'abandon" pour Jean-Baptiste Savary, il est en ligne de mire des trois programmes. Charles Dayot propose ainsi un regain de vitalité avec des projets d'urbanisme, tandis que Jean-Baptiste Savary promet un regain économique de la zone, au travers de loyers attractifs et de végétalisation. 

Marsan Citoyen, de son côté, s'appuie sur le carnet de doléances, en proposant notamment la création de maisons de quartier doté d'un budget qui leur permettrait d'appliquer certaines mesures. 

Mont-de-Marsan en chiffres ►
Mont-de-Marson en chiffres
Mont-de-Marson en chiffres
 


Une carte interactive pour suivre les débats de France 3

France 3 organise près de 300 débats partout en France à l'occasion de ces élections muncipales.
Pour suivre ces débats, cliquer sur la région de votre choix dans la carte ci dessous.  
 

Les 15 et 22 mars, les soirées électorales en région dès 19h55

A l'occasion des deux tours de scrutin qui ont lieu les 15 et 22 mars, les deux soirées électorales organisées par France 3 débuteront dès 19h55 pour une première tranche régionale jusqu'à 21h, puis de 21h15 à 22h et de 22h15 à 23h et enfin après minuit pour les tout derniers résultats. Parallèlement, sur le site internet de France 3 Nouvelle-Aquitaine, vous pourrez retrouver les résultats des communes qui vous intéressent, ainsi que les réactions des candidats et les analyses du vote.

Sur le même sujet

Les + Lus