Dans les Landes, la mythique tribune du Stade Loustau va être détruite

Dans les Landes, la mythique tribune du Stade Loustau va être détruite
L'un des temples de l'Ovalie landaise est en train de vivre ses derniers instants. La mythique tribune du Stade Loustau de Mont-de-Marsan (Landes) va disparaitre. Rasée pour laisser la place à l'extension de l'hôpital voisin : un gros pincement au cœur des supporteurs du Stade Montois. - France 3 Aquitaine - TERPEREAU Esmeralda, PAUTRAT Jean-Yves

L'un des temples de l'Ovalie landaise est en train de vivre ses derniers instants. La mythique tribune du Stade Loustau de Mont-de-Marsan (Landes) va disparaitre. Rasée pour laisser la place à l'extension de l'hôpital voisin : un gros pincement au cœur des supporteurs du Stade Montois.

Par Marc Taubert

Petit à petit, la tribune se dévêtit. Témoin des grandes heures du stade Montois, sa démolition ne passe pas inaperçue.

"Cela fait un pincement au cœur parce que c'est notre vie de jeunesse. On a toujours joué au rugby", regrette Pierre Lamarque, ancien joueur de rugby.

Dans cette tribune construite en 1941 se sont massés les inconditionnels du stade Montois. C'est pour beaucoup le temps des derniers adieux.

'Avec mon père on venait voir le stade, il y avait une grande équipe on voyait du joli rugby", dit avec nostalgie Michel, un supporter.

Son démontage est remarqué car il annonce aussi la disparition du stade Loustau. Une disparition au profit du centre hospitalier de Mont-de-Marsan. L'idée est d'aménager un parking et d’agrandir l'infrastructure.

Mais pour les anciens joueurs, cette tribune est le symbole d'une autre histoire du rugby. Une époque où la proximité entre sportifs et supporters était encore possible.

"Cette tribune était marante, je me souviens j'avais mon prof d'anglais, il était toujours à la même place ! C’était un fana de rugby. Même si je ne faisais pas mon devoir, j’avais toujours une bonne note en anglais. Je le revois là !", s’exclame Christian Darrouy, ancien joueur international de rugby.

Les plus nostalgiques peuvent toujours se consoler avec la construction d'une nouvelle tribune, mais au stade Guy Boniface.

Sur le même sujet

Panazol : le seuil Parry, mini-barrage, n’est plus

Les + Lus