Le militaire était alcoolisé : il a mortellement percuté une jeune femme sur la Base aérienne de Mont-de-Marsan

Le drame est survenu mardi 23 février dans la soirée aux abords de la base aérienne de Mont-de-Marsan. Une jeune femme qui faisait son footing dans l’enceinte de la BA118, a été percutée par un véhicule conduit par un militaire sous l'emprise de l'alcool indique le Procureur. Elle est décédée.

La base aérienne de Mont-de-Marsan endeuillée par le décès d'un officier Marion Aubert, tuée accidentellement alors qu'elle effectuait son footing.
La base aérienne de Mont-de-Marsan endeuillée par le décès d'un officier Marion Aubert, tuée accidentellement alors qu'elle effectuait son footing. © fTV

Le choc a été très violent selon le procureur de Mont-de-Marsan qui a détaillé les faits ce vendredi lors d'une conférence de presse. Il est environ 19 heures ce mardi 24 février La nuit vient de tomber quand la jeune femme est heurtée par une voiture dans l’enceinte de la base. Marion Aubert a l’habitude d’y faire son footing. L’accident se produit dans une zone un peu écartée sur une ligne droite. Une voiture arrive et la percute. Elle est conduite par un militaire.   

Un militaire alcoolisé au volant 

La jeune femme originaire du Plessis Robinson (92) qui travaille dans la partie mécanique de la base est grièvement blessée. Ses collègues arrivent sur les lieux et lui apportent les premiers secours avant son transfert à l'hôpital Layné où elle décédera.

Le militaire au volant était en repos ce jour-là. Il était de retour sur la base à bord de son véhicule privé pour y récupérer des affaires personnelles. Il circule alors dans le même sens que Marion Aubert.  D'après Olivier Janson, le procureur de Mont-de-Marsan, l'auteur de l'accident âgé de 29 ans affirme ne pas l'avoir vue. La jeune femme a alors percuté le véhicule sur le côté gauche, le capot, le pare-brise. Le militaire est revenu vers elle et lui a prodigué les premiers soins. Les pompiers arrivés sur place n'ont pu que constater qu'elle était en état de mort cérébrale. Elle est décédée le lendemain matin, jeudi 25 février. 

L’homme qui est à l’origine de ce drame conduisait sous l’emprise de l’alcool. Après plusieurs heures de garde à vue, il a été déféré au parquet jeudi 25 février dans la soirée. Le procureur a révélé qu'il " avait 0,5 mg d'alcool par litre d'air expiré."

Un taux délictuel et des circonstances aggravantes souligne le procureur.  Il a déjà été condamné pour blessures involontaires lors d'un accident où l'alcool était déjà en cause, par le tribunal de Bayonne en 2014. Son permis avait été supsendu.
Il a été placé sous contrôle judiciaire et sera jugé fin avril, pour homicide involontaire par personne se trouvant sous l’emprise d’un état alcoolique.

durée de la vidéo: 02 min 33
Le militaire était alcoolisé : il a mortellement percuté une jeune femme sur la Base aérienne de Mont-de-Marsan

Une femme brillante saluée par le commandant de la base

Le Colonel Damien Rouillé, commandant de la base, a rendu hommage à la jeune femme officier décédée accidentellement.

Nous sommes très peinés par cet accident qui nous touche tous. Marion Aubert était valeureuse et appréciée, reconnue pour ses qualités humaines, professionnelles et sportives.

Colonel Damien Rouillé - commandant de la base aérienne 118 -

Marion Aubert était arrivée il y a un peu plus d'un an à Mont-de-Marsan après avoir intégré l'Armée de l'air en 2016. Elle travaillait dans l'unité Rafale de la Base aérienne 118. Elle effectuait donc son footing quand elle a été percutée.
La préparation physique fait partie de la préparation opérationnelle de tout militaire rappelle le commandant de la base. " Cela fait partie de nos activités de service" confirme-t-il.  Le lieu était-il sécurisé ? " Les parcours de course à pied sont sécurisés et ségrégués des voies de circulation. " Autrement dit séparés a affirmé le Colonel Rouillé lors d'une interview ce vendredi 26 février.

Colonel Damien Rouillé, commandant de la base aérienne de Mont-de-Marsan dans les Landes
Colonel Damien Rouillé, commandant de la base aérienne de Mont-de-Marsan dans les Landes © FTV

Effectivement très sportive, elle pratiquait aussi le tennis et le badminton. Les équipes du stade Montois lui ont rendu hommage sur les réseaux sociaux.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers armée