• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Mont-de-Marsan : après la bronca des corridas, une organisation remaniée et un nouveau prestataire

Les arènes du Plumaçon verront de nouveaux prestataires. / © Google Maps/F3 Nouvelle-Aquitaine
Les arènes du Plumaçon verront de nouveaux prestataires. / © Google Maps/F3 Nouvelle-Aquitaine

Grand chambardement à Mont-de-Marsan : après le fiasco des corridas des fêtes de la Madeleine, leur organisation a été totalement revue. Une commission taurine remaniée et de nouveaux prestataires s'occuperont des prochaines corridas.

Par M.D

De nouvelles mesures, pour rassurer les amateurs de tauromachie. Ce lundi 2 septembre, le maire de Mont-de-Marsan Charles Dayot a annoncé lors d'une conférence de presse de nombreux changements pour éviter le fiasco des fêtes de la Madeleine 2019.
 

Piteux toros et fiasco

En effet, les corridas avaient été plus que décevantes. Le point d'orgue arrivant lors de celle de Victorino Martin,deux toros qui n'avaient pas le niveau avaient été embarqués par l'éleveur. Une véritable "bronca" avait clôturé ces corridas. Afficionados déçus, toros mal choisis... il fallait donc prendre des mesures pour relever le niveau de ces corridas d'habitude prisées du public.

Dès le 31 août, le président de la commission taurine Guillaume François a annoncé publiquement sa démission sans grande surprise. Il a expliqué dans une lettre ouverte les raisons le poussant à cette démission.
 


Commission taurine diversifiée

Cette commission a été complètement remaniée, a déclaré le maire Montois. En effet, elle comportera désormais huit membres au lieu de quatre. Parmi eux, l'élue Pascale Haurie représentera le conseil municipal: une grande première. Deux autres membres devront être choisis au sein de neuf peñas taurines et les représenteront lors des discussions. Une réponse aux critiques des afficionados, qui souhaitaient avoir voix au chapitre.


Alain Lartigues et Jean-Baptiste Jalabert aux commandes

D'un autre côté, la mairie a décidé de changer de prestataire pour l'acquisition des toros. Exit la société Kika, dirigée par Marie Sara et Simon Casas, en poste depuis 2015. Alain Lartigues et Jean-Baptiste Jalabert s'occuperont désormais de choisir les toros adéquats. Ces deux grands de la tauromachie gèrent déjà les corridas d'Arles et de Bayonne.
 
Remaniement complet après le fiasco des corridas de Mont-de-Marsan


Reste à voir si ces décisions seront suffisantes pour calmer la colère des amoureux de la tauromachie. Il faudra sûrement attendre l'édition 2020 des fêtes de la Madeleine pour le savoir.
 

Sur le même sujet

Réaction du directeur

Les + Lus