Parlement : Le député des Landes, Alain Vidalies a repris le chemin du Palais Bourbon

Alain Vidalies vient comme ses collègues, anciens ministres comme lui, de retrouver son siège de député à l'Assemblée Nationale. Il a repris hier possession d'un bien exigu bureau comparé aux dorures du Ministère chargé des relations avec le Parlement. L'ancien Ministre confie son sentiment. 

Ils sont dix à rejoindre, un mois après leur éviction du gouvernement, aujourd'hui leur siège respectif, dont le chef de l'ancien gouvernement, Jean-Marc Ayrault. Retour dans l'hémicycle également pour le député des Landes, Alain Vidalies. Il regrette essentiellement la façon de l'annonce de son départ du gouvernement. C'est lors de l'énumération par le Secrétaire Général de l'Elysée que par déduction, n'entendant pas son nom, Alain Vidalies a compris que le nouveau Premler Ministre avait choisi de l'évincer. Le député confie qu'il a trouvé la méthode un peu cavalière, il ne cache pas son amertume sur ce point.

Chargé des relations avec le Parlement, Alain Vidalies a peut-être payé sa verve en réponse aux attaques de l'opposition. En janvier dernier, il n'avait pas hésité à lancer à une député de l'opposition, critique sur la liste des prétendants à la distinction de la Légion d'Honneur, une pique peu commune dans l'hémicycle. Peut-être cette liberté ne correspond pas au désir unificateur du nouveau Premier Ministre.

Le député devrait siéger à la Commission des Lois, une commission importante de l'Assemblée Nationale, comme la Défense ou les Finances. Il remplace la Ministre chargé du Numérique, Axelle Lemaire. Au moment de retrouver le velours rouge du Palais Bourbon, Alain Vidalies ne cache pas que le devoir de réserve d'un Ministre ne l'oblige plus du tout, que de fait, il saura faire part de son point de vue politique, voire de déranger !

 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité