Pas de fracture numérique pour les personnes âgées dans les Landes, le service Vivre à Domicile les accompagne

Les personnes âgées, handicapées ou souffrant de maladies chroniques dans les Landes peuvent bénéficier du service "Vivre à domicile" lancé par le département. Parmi les aides proposées, une tablette spécialement adaptée leur permet de garder un lien avec l'extérieur. 

Le département des Landes a lancé le service "Vivre à domicile" en mai 2019 pour préserver l'autonomie des personnes vulnérables. Elles apprennent notamment à manipuler des tablettes pour rester reliées avec le monde extérieur.
Le département des Landes a lancé le service "Vivre à domicile" en mai 2019 pour préserver l'autonomie des personnes vulnérables. Elles apprennent notamment à manipuler des tablettes pour rester reliées avec le monde extérieur. © L.Montiel/F3Aquitaine

"Quand il y a le petit trombonne sur les messages reçus ça veut dire qu'il peut y avoir une pièce jointe, c'est-à-dire une photo ou une vidéo, vous vous rappelez ça ?" demande Muriel, accompagnatrice du service Vivre à domicile, à Andrée, 93 ans.

Celle-ci vit seule dans sa maison de St-Pierre-du-Mont, éloignée de ses enfants. "Pour moi c'est une compagne de tous les jours la tablette. Je suis entourée, on n'est pas seul avec ça, il s'agit juste de savoir la manipuler. Muriel est là, si j'ai un ennui je lui téléphone et dès qu'elle peut elle vient".

Cette tablette, spécialement conçue pour les personnes âgées, lui a été confiée par la société XL Autonomie, créée à l'initiative du Conseil Départemental. "Cette société met en oeuvre un service public délégué que l'on a intitulé "Vivre à domicilepour faciliter l'accompagnement des personnes vulnérables dans les Landes" indiquent les services du département. "Il s'agit de préserver l'autonomie de ces personnes en leur offrant un bouquet de services, avec des technologies et un accompagnement humain personnalisé."

Pour mettre en oeuvre ce service, le département a sollicité le groupe La Poste. Téléassistance, portage de médicaments, visites régulières du facteur sont quelques-unes des aides proposées en plus de la fameuse tablette ardoise.

Un outil devenu indispensable à Andrée qui a appris à suivre son compte en banque en ligne et à envoyer des e-mails. Elle avoue même y jouer au tarot de temps en temps.

Andrée apprend à envoyer des émojis à sa petite fille
Andrée apprend à envoyer des émojis à sa petite fille © L.Montiel/F3Aquitaine

"On leur apprend les bases, on note pas à pas ce qu'il faut taper, l'ardoise est très intuitive. Ca leur permet de rester en relation avec l'actualité, ça les relie au monde extérieur. Il y a des personnes qui ne bougent plus de leur domicile. Elles apprécient particulièrement les appels en visio et elles y arrivent très bien, en trois boutons elles peuvent appeler les personnes de leur choix" explique Muriel Laborde.

Cette ancienne factrice avoue se sentir "vraiment utile" dans ce rôle d'accompagnatrice. "C'est que du bonheur, je vois des larmes de joie couler parce que des personnes qui ne se voient plus depuis plusieurs années se retrouvent" témoigne t-elle.

Le service, lancé en mai 2019, accompagne près de 200 personnes dans les Landes. Il en coûte 30 euros par mois aux bénéficiaires, une somme éligible au crédit d'impôt. 

Regardez le reportage de Maria Laforcade et Laurent Montiel :

Pas de fracture numérique pour les personnes âgées dans les Landes

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
personnes âgées société famille économie numérique