Ychoux : marche blanche à la mémoire du père de famille marocain abattu par son voisin

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Bouvet
Ils étaient près de 350 personnes rassemblées ce dimanche en mémoire du père de famille et en soutien à sa famille.
Ils étaient près de 350 personnes rassemblées ce dimanche en mémoire du père de famille et en soutien à sa famille. © H.Chauwin

Près de 400 personnes se sont rassemblées ce dimanche à Ychoux en mémoire de Saïd El Barkaoui. Ce père de famille marocain abattu par son voisin le mois dernier. Un crime dont le caractère raciste ne ferait aucun doute selon les proches de la victime.


Ils étaient nombreux à suivre le cortège derrière la famille, une rose à la main, pour rendre un dernier hommage à cet homme de 38 ans et en soutien à sa famille, Angelina, sa compagne, et leurs quatre enfants.

Pour dénoncer aussi  "un acte  de haine". Celui de ce retraité de 67 ans qui a fait usage de son arme à 5 reprises sur fond de querelles de voisinage et de racisme, le 20 mai dernier.



Dans la foule, des habitants de  la commune, quelques élus mais aussi des militants d'associations de lutte contre le racisme, SOS Racisme, MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples) ou encore la LICRA (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme)

Abattu sous les yeux de sa famille

Ce dimanche 20 mai, en fin d'après-midi, un retraité de 67 ans tire à  cinq reprises sur son voisin à Ychoux, dans les Landes. Le tout, devant la compagne de la victime et leurs quatre enfants.

La victime, âgée de 38 ans avait été transportée à l'hôpital Pellegrin dans un état grave. Le père de famille est finalement décédé le 2 juin dernier.

L'homme qui a tiré cinq fois au 22 long rifle, un voisin retraité de 67 ans avec qui la famille partageait de nombreuses querelles de voisinage, a été mis en examen pour tentative d'assassinat à caractère raciste, et placé en détention. 



Une reconstitution le 11 juillet


Une autopsie a été réalisée et des examens complémentaires sont en cours pour déterminer si la mort est en lien direct avec ces tirs.
Ce qui pourrait transformer le chef d'accusation de "tentative d'homicide" "en raison de la race de l'ethnie et la religion" et le requalifier en tentative d'assassinat.

Une reconstitution est prévue le 11juillet pour retenir ou non la préméditation.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.