Le Brexit a-t-il fait échouer la vente du château de La Borie ?

Nouveau rebondissement dans le désormais interminable feuilleton de la vente du domaine de La Borie à Solignac (87). Le couple de britanniques qui devait racheter le site n'a pas rendu son dossier dans les temps, la vente est donc au point mort, peut-être une conséquence du Brexit...

L'identité du repreneur potentiel britannique (on a parlé d'une cantatrice à l'époque) n'avait jamais été dévoilée mais les amoureux du site de La Borie à Solignac (87) espéraient beaucoup de ce projet de reprise. Malheureusement, au tribunal de grande instance de Limoges, "on n'a eu aucune nouvelle de ce couple britannique, alors que la date-butoir était au 31 août 2016", nous explique-t-on au secrétariat de la juge-commissaire en charge de ce dossier interminable. 

Une question plane: le Brexit voté par les Anglais en juin 2016 a-t-il joué un rôle dans cette absence de suivi de la part des candidats au rachat ?

Alors que le site, estimé à 1 million d'euros, avait été mis en vente sur un site immobilier de luxe, ce couple anglais s'était montré très intéressé et sa candidature avait été retenue par la justice. Sans nouvelles d'eux, que va-t-il se passer?
Une nouvelle mise en vente est-elle possible ou le château et ses 14 hectares va-t-il être tout simplement vendu aux enchères? Sollicité, le liquidateur judiciaire, la société BTSG, ne nous a pour l'instant pas donné d'information sur la suite des événements.