Cet article date de plus de 5 ans

Le retour des huîtres portugaises chez les Marennes

En 1960, elles représentaient 80% de la production française. Les huîtres portugaises ont ensuite été décimées par une épizootie et remplacées par une espèce venue du Japon. Pourtant l'angulata, la portugaise donc, pourrait bien revenir dans les claires de Marennes-Oléron.
En 1970, dans les bassins ostréicoles l'huitre japonaise la gigas venait remplacer  la portugaise l'angulata. Aujourd'hui la portugaise pourrait revenir.

Pour repeupler un estuaire près de Lisbonne, des ostréiculteurs ont fait appel à l'écloserie d'Eric Marissal à Chef de Baie (Port de La Rochelle). Depuis 4 ans il y travaille. Lors des premiers essais les huitres meurent presque toute, mais persévérant notre homme insiste.

Aujourd'hui, l'expérience continue en mer, avec l'élevage dans les perthuis. Ces petites huitres ont été pondu en juin dernier et grossissent bien. Et ces angulatas commencent à interesser des producteurs Français qui ont passé commande. Elle résiteraient bien aux bactéries qui attaquent les huitres adultes dans les claires.

Les explications d'Eric Vallet et Pierre Lahaye.

durée de la vidéo: 01 min 38
Le retour des huîtres portugaises chez les Marennes


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ostréiculture agriculture économie