• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Les commerçants de Rochefort attendent l'Hermione de pied ferme

© BD (FTV)
© BD (FTV)

A la veille du retour de l'Hermione dans son port d'attache, la ville de Rochefort se félicite du succès du grand voyage réalisé par son bateau-fétiche. Les commerçants comptent sur le retour de la frégate pour retrouver de la clientèle.

Par Bernard Dussol

Ils sont libraires, restaurateurs, vendent du tabac ou du café torréfié, mais au-delà de leurs spécialités, une volonté commune les anime : retrouver l'Hermione et le trafic de visiteurs dont ils profitent, tant ils savent que le succès public de l'Hermione conforte leur chiffre d'affaire.
Dominique Nozières/Libraire / © BD (FTV)
Dominique Nozières/Libraire / © BD (FTV)

Dominique Nozières a ouvert sa librairie il y a 10 ans, le jour où la quille de l'Hermione était posée dans l'arsenal de Rochefort. Il a donc voulu accompagner ce chantier d'anthologie et ne regrette rien, même s'il estime que le bateau n'aurait pas dû partir si vite à La Rochelle.

"Il y a eu beaucoup d'agitation autour de ce bateau mais il n'y a pas eu nécessairement d'énormes retombées pour ce qui me concerne, dit-il. Mes livres ne touchent qu'une catégorie de clientèle intéressée par l'architecture navale ou les récits de voyages en mer. Et puis La Rochelle nous a disputé l'Hermione. Je pense qu'elle aurait dû partir de Rochefort pour son voyage vers les USA."
 

Kathy Josseau/Gérante de "La Brûlerie" / © BD (FTV)
Kathy Josseau/Gérante de "La Brûlerie" / © BD (FTV)

Kathy Josseau a passé une vie de commerçante à Rochefort et elle ne regrette pas d'avoir ouvert un magasin de torréfaction de café à proximité de l'arsenal. Installée là depuis 15 ans, elle a vu son chiffre d'affaire profiter très directement de la fréquentation touristique liée aux visites de l'Hermione.

"J'ai ressenti l'absence de l'Hermione pendant son voyage aux Etats-Unis, explique-t-elle. Je ferai mes comptes exact plus tard mais je pense que le départ du bateau de Rochefort s'est traduit par une baisse d'au moins 20% sur mon chiffre d'affaire. Mes voisins qui tiennent la brasserie à côté ont encore plus souffert, ils se sont effondrés ! 
 

Alain Bouffard/Gérant du bar-tabac L'Arsenal / © BD (FTV)
Alain Bouffard/Gérant du bar-tabac L'Arsenal / © BD (FTV)

Alain Bouffard est un homme heureux et ne le cache pas. Son bar-tabac jouxte l'arsenal où l'Hermione était en chantier. Comme ses collègues commerçants, il a profité du passage de centaines de milliers de touristes pour réaliser de bonnes affaires.Comme de nombreux Rochefortais, il est fier de la notoriété que le bateau a donné à sa ville.

"Le bateau a été un plus pour mon activité commerciale, confie-t-il.Tous les commerçants de Rochefort en ont profité et ça va se poursuivre avec le retour de la frégate. On attend encore beaucoup de monde et nous sommes prêts à les accueillir. Son départ pour La Rochelle ne m'a pas handicapé car je l'avais anticipé."

Demain, ce sont encore des dizaines de milliers de touristes qui vont déferler sur Rochefort. Ils sont attendus de pied ferme.


 

Sur le même sujet

En haut du donjon d'Angoulême

Les + Lus