Hermione à Bayonne. Nouvel appel aux dons pour boucler le budget des travaux de réparation

De gros travaux d'entretien se poursuivent sur la frégate "L'Hermione", dans le port de Bayonne. Mais il manque encore presque 5 millions d'euros pour boucler le budget avant une mise en eau espérée en 2025.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Ce sont des champignons qui ont attaqué la structure de l'Hermione, cette superbe réplique d'une frégate du XVIIIe siècle, reconstruite à Rochefort.

Le navire de 66 mètres est venu en réparation dans la cale sèche du port de Bayonne en septembre 2021. Prévu au départ pour un an, le chantier se poursuit car les travaux sont considérables.

Jean-Philippe Houot, ingénieur et maître d'œuvre voit la fin du tunnel.

La voute arrière est très avancée. L'ensemble de la structure primaire a pu être remplacé avec des pièces de bois anciennes enlevées et du bois reconstitué en lamelles, collées et remises en place.

Jean-Philippe Houot, maître d'œuvre.

A France 3 Euskal Herri

Budget de 10 millions

Le chantier représente un budget de 10 millions d'euros, financé à moitié par des mécènes et des collectivités locales. Mais il reste encore 4,8 millions d'euros selon l'association Hermione-La Fayette.

"On lance un appel aux dons pour aller chercher la marche supplémentaire qui nous manque pour remettre en eau la frégate", précise Émilie Beau, directrice générale de l'association.

On peut recevoir des dons défiscalisés donc on en appelle aux entreprises françaises pour nous soutenir et on a lancé le don pour le grand public aussi.

Émilie Beau, directrice générale de l'association Hermione-La Fayette

A France 3 Euskal Herri

L'étape suivante des travaux en 2024 sera de refaire le bardage, l'enveloppe extérieure qui forme l'étanchéité du navire.

L'objectif est de reprendre la mer en juin 2025 pour participer à la conférence sur les océans organisée par les Nations Unies à Nice.