Limoges CSP : un « clasico » et toujours l’espoir des play-offs !

Dans un Beaublanc « chaud bouillant », le CSP, après un match longtemps indécis, a fini par s’imposer 75 à 66 face à son meilleur ennemi Pau-Orthez, entretenant toujours son espoir de jouer les play-offs.

DaShaun Wood, auteur de 10 points dans les deux dernières minutes, dont 3 à trois points (!), a scellé l'issue du match.
DaShaun Wood, auteur de 10 points dans les deux dernières minutes, dont 3 à trois points (!), a scellé l'issue du match. © France 3 Limousin
Après la terrible humiliation du match aller (89-57), le CSP a rendu quelque fierté à ses supporters en remportant le 101ème « clasico » de l’histoire, face à Pau-Orthez.

Qu’importe que Limoges n’est pas remonté le point-average, qu’importe que cette victoire ne soit pas la plus belle dans l’histoire de ces confrontations, qu’importe que Limoges soit parfois retombé dans ses pires travers (un deuxième quart-temps épouvantable, concédé 6-16)… A la limite, la victoire n’en est que plus belle pour le « peuple vert ».

D’entrée, les hommes de « Dule » Vujosevic prenaient les choses en main. Et si les palois rendaient coup pour coup, c’est bien le CSP, notamment grâce à Klemen Prepelic, qui virait en tête, 25 à 19.
Survint alors ce terrible deuxième acte, ce naufrage collectif (1 d’évaluation pour l’équipe sur cette période !!!), qui permettait aux visiteurs de regagner les vestiaires en tête, 31-35, et laissait craindre le pire à Beaublanc.

Mais retrouvant sa défense, muselant DJ Cooper, appuyé par Beaublanc, Limoges inversait totalement la tendance, et s’offrait un confortable matelas de 10 points d’avance à l’entame du dernier quart, 56-46.

Pau n’abdiquait pas pour autant, et la fin de match s’annonçait irrespirable quand à deux minutes de la fin, les deux équipes étaient dos à dos, 63 partout !

C’est alors que DaShaun Wood, meneur exemplaire avec 9 passes décisives jusque-là, mais shooter pitoyable à 0 sur 5, s’embrasait dans le money-time, et Beaublanc avec lui. Trois tirs consécutifs à trois points du point-guard US scellaient le sort du match, et offraient à Limoges ce 101ème « clasico », la 51ème victoire de Limoges sur Pau-Orthez de l’histoire, 75-66.

Avec ce succès, le CSP revient à un bilan « équilibré » de 15 victoires pour autant de défaites, et attend désormais les autres rencontres de cette journée, notamment les deux de mardi, Le Portel-Gravelines et Cholet-ASVEL, impliquant trois équipes qui le précèdent au classement (Gravelines, ASVEL et Le Portel).
Il faudra ensuite se déplacer à Nanterre, avant d’accueillir l’ASVEL justement !

Rien n’est fait, ce sera même ardu, mais, Limoges peut toujours y croire… Un peu de muguet porte-bonheur ne serait pas de trop en ce premier mai !
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
limoges csp basket-ball sport pro a béarn