• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le Limoges CSP domine Pau dans le Classico

Les joueurs et le public de Beaublanc ont longuement célébré la victoire / © France 3 Limousin
Les joueurs et le public de Beaublanc ont longuement célébré la victoire / © France 3 Limousin

Dans une ambiance à la hauteur de la réputation de Beaublanc, le CSP a battu l'élan béarnais 81 à 68.

Par François Clapeau

Plusieurs minutes après le buzzer final, les joueurs du CSP n'avaiant pas encore terminé leur tour d'honneur. 
Certains sont même montés dans les travées de Beaublanc pour saluer les plus bruyants supporters.
Une ambiance pas très éloignée des victoires en playoffs...

 

La maîtrise pour Limoges


Beaublanc a fait du bruit, mais Beaublanc n'a pas beaucoup tremblé.

Le début du match a été disputé, et Limoges ne parvient pas tout de suite à creuser l'écart. A 9-9, le coach François Péronnet demande même un temps mort pour remobiliser ses troupes.

Ensuite, Limoges domine mais ne tue pas immédiatement le match. 
Profitant de la maladresse des Palois, les locaux parviennent tout de même à atteindre les 10 points d'écart à 2 minutes de la mi-temps.

 

3ème quart décisif


Au retour sur le parquet, le vent ne tourne pas, mais se renforce.

Porté par un Jerry Boutsiele en grande forme, le CSP trouve son rythme face à des adversaires qui se laissent dépasser. 
Beaublanc est debout, comme si c'était déjà la fin du match. 
La barre des 20 points d'avance est atteinte, et Pau ne pourra plus revenir.

Dans le dernier quart-temps, le niveau de jeu baisse, mais l'ambiance porte le CSP vers une victoire inéluctable.
Seul point noir dans la soirée de Limoges : les sorties sur blessure de Samardo Samuels et Isaiah Miles, respectivement pour une béquille et pour une entorse. 

 

Classico for ever


Avec cette 52ème victoire en Classico, Limoges devance Pau au nombre de matchs gagnés, et le CSP rejoint l'élan béarnais à l'affiche de la Leaders cup qui se jouera à Disneyland en février. 

Le jeune ailier Palois Léopold Cavalière conclut la soirée : "Ce soir mine de rien, j'ai beau haïr un peu les limougeauds, ils nous ont proposé une belle ambiance ; j'espère qu'il y aura la même au retour à Pau..."
  

Sur le même sujet

inventaire des dégâts du gel dans la vigne

Les + Lus