En Limousin, le nombre de personnes âgées dépendantes augmentera moins vite qu’ailleurs

Dans une étude publiée ce mardi 28 janvier, l’Insee se penche sur l’évolution du nombre de personnes âgées dépendantes en Nouvelle Aquitaine à l’horizon 2030.
 
L’augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes serait inférieure à 15%.
L’augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes serait inférieure à 15%. © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP
Selon l’Insee, la Nouvelle-Aquitaine était la région la plus âgée de France en 2016. D’ici 2030, plus d’un tiers de ses habitants atteindraient 60 ans ou plus.
La grande région devrait donc voir le vieillissement de sa population se poursuivre, et le nombre des personnes âgées en perte d’autonomie augmenter.

 

Le littoral très concerné


Plus précisément, la hausse du nombre de seniors dépendants serait plus forte dans les départements du littoral : + 26 % en Gironde, + 28 % dans les Landes et + 31 % en Charente-Maritime. Ces départements attirent en effet beaucoup de nouveaux arrivants, et en particulier des "jeunes ou bientôt seniors".

 

Le Limousin moins touché


En revanche, toujours selon l’Insee, les départements de l’ex-Limousin enregistreraient les plus faibles hausses du nombre de seniors, et de ceux dépendants.
En Creuse, Corrèze et Haute-Vienne, l’augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes serait donc inférieure à 15%.
 
Les départements de l’ex-Limousin enregistreraient les plus faibles hausses du nombre de seniors, et de ceux dépendants.
Les départements de l’ex-Limousin enregistreraient les plus faibles hausses du nombre de seniors, et de ceux dépendants. © Insee, projections Omphale ; Drees, enquêtes EHPA 2015 et VQS 2014
 

Une population tout de même âgée


Ces taux de dépendance restraient les plus élevés de Nouvelle Aquitaine en 2030, comme déjà en 2016. Les trois départements sont en effet au départ les plus âgés et déjà plus fréquemment en dépendance qu’ailleurs.
L’Insee explique : "Les seniors y resteraient nombreux, en raison du vieillissement de la population en place, et de migrations résidentielles entrantes aux âges de la retraite."


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société économie