Littoral : le recul du trait de côte s'aggrave

© France TV
© France TV

C'est la conclusion d'un rapport du Bureau de recherche géologique et minière (BRGM). Il a été rendu alors que les parlementaires examinent un projet de Loi pour mieux gérer les zones à risques le long du cordon dunaire.

Par C.O

Le BRGM prévoit une accélération de l'érosion et les chiffres sont claires voire alarmants. Ces nouvelles données viennent de tomber, elles sont pires que les dernières prédictions établies.
En 2025 le trait de côte devrait avoir reculé de 20m sur la côte sableuse et de 9m sur la côte rocheuse. En 2050, c'est pire et sans surprise : le recul serait de 50m sur la côte sableuse et de 25m sur la côte rocheuse.

Avant même que ces chiffres ne tombent, une proposition de loi (défendue par Pascale Got députée de la Gironde) visait à agir avant que les biens ne soient menacés. Intitulée "Adaptation des territoires littoraux aux changement climatique" , elle a été adoptée en commission et sera examinée par le parlement le jeudi 1er décembre. Cette proposition de loi entend créer "un bail réel immobilier littoral" dans les zones jugées à risque.

 

"Actuellement vous avez soit une zone rouge ou vous ne construisez rien et une zone bleue où vous pouvez tout faire et parfois mal faire. Ce que je propose c'est que dans ces zones bleues on puisse inscrire un zonage spécifiquement dédié à l'érosion qui va permettre d'organiser l'acquisition des biens dans une zone à risques et qui va permettre aussi de la gérer" explique Pascale Got.


La proposition de loi sur la gestion de l'érosion n'a aucune garantie d'être votée avant février, fin de la session parlementaire. Pourtant elle permettrait d'éviter que des cas comme celui du Signal à Soulac-sur-Mer ne se multiplient. 
L'immeuble a été vidé de ses habitants devant l'avancée de la mer en janvier 2014. Mais les propriétaires n'ont pas été indemnisés par le fonds Barnier prévu en cas de catastrophe naturelle.
Les copropriétaires ont été déboutés par le tribunal administratif, puis en appel. Ne reste plus que le Conseil d'Etat. La plus haute juridiction administrative se prononcera vendredi pour savoir si elle se saisit ou pas du dossier.

Voyez le reportage de Guillaume Decaix et Pascal Lécuyer dans lequel sont interviewés Pascale Got (députée PS de la Gironde) et Vincent Duprat (co-propriétaire de l'immeuble Le Signal) :
Littoral : le recul du trait de côte s'aggrave
C'est la conclusion d'un rapport du Bureau de recherche géologique et minière (BRGM). Il a été rendu alors que les parlementaires examinent un projet de Loi pour mieux gérer les zones à risques le long du cordon dunaire.


Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Orthez : une triangulaire pour le 2nd tour des municipales

Près de chez vous

Les + Lus