Cet article date de plus de 3 ans

Agen : un couple en garde à vue après le viol et la mort suspecte d'un bébé de 18 mois

Le nourrisson avait 18 mois. La mère de la petite fille et son compagnon sont suspectés de l'avoir violée et tuée avant de l'emmener aux urgences. Ils nient les faits. 

La rue où habitait le couple soupçonné de viol sur le nourrisson décédé
La rue où habitait le couple soupçonné de viol sur le nourrisson décédé © Google view
Le couple nie les faits depuis qu'il est entendu dans cette terrible affaire. Joyanae était une petite fille de 18 mois. Le couple, la mère du bébé et son compagnon, tous deux âgés d'une vingtaine d'années, se sont présentés aux urgences de l'hôpital d'Agen dimanche dans la matinée, avec la fillette en arrêt cardio-respiratoire. L'équipe médicale est brièvement parvenue à ranimer l'enfant mais n'a pu la sauver. 

La mère du nourrisson et son compagnon ont transporté la petite aux urgences en évoquant une chute à la maison. Mais l'équipe médicale a été intriguée par des "traces suspectes" sur le corps de l'enfant. Un signalement a été fait au Parquet.


L’autopsie révèle des lésions graves

Le corps de l'enfant, chez qui les médecins avaient repéré une hémorragie au niveau de l'abdomen, a fait l'objet d'une autopsie à Bordeaux. Des résultats terribles qui ont révélé des traumatismes et lésions au niveau des organes génitaux, laissant supposer des violences sexuelles. 


Garde à vue prolongée


Le couple de jeunes Martiniquais, ensemble depuis quelques mois, est toujours entendu par les enquêteurs du commissariat de police d’Agen. Au domicile du couple, rue du Puits-du-Saumon en centre-ville, des investigations ont été menées. 
Le Parquet a prolongé la garde à vue pour interrogatoire jusqu'à samedi 25 novembre. 

Ils vont devoir expliquer ce terrible constat des légistes. Ils nient pour l'instant. Le parquet d'Agen a déjà fait savoir qu'il n'y aurait "aucune communication" sur ce dossier

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers