Agen : une rixe opposant une centaine de personnes fait deux blessés dans les rangs de la police

"C'est très rare", avoue l'officier de permanence. Une rixe entre bandes rivales a opposé une centaine d'individus la nuit dernière à Agen. Deux policiers ont été blessés.

© C. Olivari - France 3 Aquitaine

La police a d'abord reçu plusieurs appels de riverains évoquant des bagarres cours Gambetta au niveau du parking du Gravier. Des policiers se rendent alors sur place vers 3h du matin. Ils sont un peu moins de dix et font face à une centaine de personnes se livrant à des échaufourrées.

Les forces de l'ordre sont alors la cible de jets de projectiles. Ils parviennent néanmoins à interpeller une personne. Un jeune homme de 21 ans qui sera immédiatement placé en garde à vue pour outrage à personne dépositaire de l'autorité publique. 

Pour autant le calme n'est pas revenu au Gravier. L'officier de permanence, le capitaine Fabienne Duval "décide d'appeler des renforts". Peu après 4h ils seront 16 à retourner sur place, venus de la police municipale, de la Bac, de la brigade de jour ainsi que de la brigade de nuit. Là, les jeunes des cités agenaises continuent leurs échauffourées. Ils sont désormais une cinquantaine et recommencent à jeter des projectiles sur les forces de l'ordre à leur arrivée. Deux policiers seront blessés, et un de leurs véhicules a eu son rétroviseur cassé.

Une deuxième homme, âgé de 23 ans, est alors interpellé pour outrage et violence sur personne dépositaire de l'autorité publique et dégradation d'un véhicule de police. Il a été placé en garde à vue et sera jugé demain matin en comparution immédiate. L'autre homme placé en garde à vue a été libéré ce matin vers 10h.

"C'est très rare de voir ça", confie le capitaine Duval. "On ne sait pas comment c'est arrivé. Les boites de nuit sont fermées. On ne sait pas s'ils se sont donnés rendez-vous". 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité justice faits divers police société sécurité justice
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter