Les Motards en colère de Lot-et-Garonne demandent des travaux pour améliorer la sécurité des routes

Publié le Mis à jour le
Écrit par América Lopez avec Olfa Ayed sur place
Entre 150 et 200 motards se sont réunis devant la préfecture de Lot-et-Garonne à Agen samedi 15 janvier 2022 pour dénoncer la mort d'un jeune motard, en raison du manque de sécurité sur certaines routes du département.
Entre 150 et 200 motards se sont réunis devant la préfecture de Lot-et-Garonne à Agen samedi 15 janvier 2022 pour dénoncer la mort d'un jeune motard, en raison du manque de sécurité sur certaines routes du département. © Olfa Ayed France 3 Aquitaine

Près de 200 motards ont manifesté ce samedi 15 janvier devant la préfecture à Agen pour réclamer le doublement du rail de sécurité à Fauguerolles où un jeune motard a trouvé la mort le 19 décembre dernier.

Entre 150 et 200 motards sans étiquette, soutenu par la FFMC (Fédération Française des Motards en Colère), sont venus manifester en motos malgré le froid et le fort brouillard devant la préfecture de Lot-et-Garonne pour soutenir la famille de François Lespine-Saez, 18 ans, décédé dans un accident de la route sur la RD 813, le 19 décembre 2021 sur la commune de Fauguerolles, entre Tonneins et Marmande. 

"Un drame qui aurait pu être évité"

Cette manifestation "citoyenne de motards" a pour but de rendre hommage au jeune motard décédé et d'interpeller les élus pour des travaux de sécurisation du lieu de l'accident qui se situe dans un virage particulièrement dangereux pour les deux-roues. "On a tous un ami ou un proche qui est mort dans un accident de la route à cause du mauvais état des routes ou des infrastructures", explique Christophe Descat, organisateur de la manifestation.

Les Motards en Colère qui soutiennent pleinement cette mobilisation, ont par ailleurs adressé une lettre ouverte au conseil départemental et au préfet dans laquelle ils demandent la pose d'une lice inférieure sur la totalité du rail de sécurité installé dans le virage où s'est déroulé l'accident mortel. "Ce doublement de la glissière doit être fait dans les plus brefs délais", explique l'association , "ou bien carrément enlever car un seul rail représente un danger pour les motards. Cela peut nous couper en deux".

Un rail de glissière, c'est comme une guillotine qui peut couper en deux un motard.

Christophe Descat, organisateur

France 3 Aquitaine

Par ailleursl'association dénonce "le mauvais état des routes et la dégradation des infrastructures routières en général qui mettent en danger les motards en permanence". 

Certains motards sont venus du Gers et de Toulouse pour demander plus de sécurité car tous constatent au quotidien la dégradation des routes.

Cms-ContentHasMedia_14902816

Les motards se sont réunis à 13 heures au Gravier à Agen avant de se rendre à la préfecture pour accrocher une banderole sur les grilles où est écrit "Plus jamais ça". Les motards ont prévu de se rendre ensuite sur le lieu de l'accident à Fauguerolles vers 16h.

Voir notre reportage sur la manifestation de motards en Lot-et-Garonne samedi 15 janvier 2022 :

durée de la vidéo : 01min 24
Les motards de Lot-et-Garonne réclament des travaux de sécurisation des routes suite à la mort d'un jeune conducteur ©France télévisions

Reportage de Olfa Ayed et Delphine Roussel-Saxe.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.