Top 14: un mois après sa nomination, l'entraîneur des avants Jalil Narjissi quitte Agen

Publié le Mis à jour le
Écrit par MK avec AFP
© AFP

L'ancien talonneur d'Agen Jalil Narjissi, nommé entraîneur des avants le 16 novembre dernier dans le staff de Régis Sonnes, a décidé de quitter son poste pour des raisons personnelles, a indiqué lundi son président Jean-François Fonteneau.

"Jalil Narjissi était resté en fonction à mi-temps chez les pompiers jusqu'à la fin de la saison et il devait ensuite basculer à 100 % au SUA", a déclaré Jean-François Fonteneau.

Jalil Narjissi ne peut pas assumer une formation d'entraîneur indispensable pour entraîner au plus haut niveau tout en poursuivant son activité professionnelle.  Il a donc pris la décision de stopper et de rester chez les pompiers.

Jean-François Fonteneau, président du SUA

Il y a dix jours à peine, avant la réception capitale de Brive en Top 14 (défaite 6-15), Narjissi avait pourtant assuré pouvoir "assumer à 200%" les deux activités en parallèle.

Narjissi, 40 ans, ancien talonneur emblématique d'Agen (2004-2016), n'aura assuré ses fonctions que lors de trois matches, trois défaites à Toulouse (63-18), contre Brive à Armandie (15-6) et enfin contre les London Irish (34-8) samedi en Challenge Européen.

La piste Lafond

Jean-François Fonteneau s'est mis en quête d'un nouveau technicien pour s'occuper des avants. Le nom de Pierre-Philippe Lafond, déjà évoqué pour épauler Régis Sonnes, qui avait été écarté de Montpellier le jour de la nomination de Jalil Narjissi, va revenir sur la table. "C'est peut-être une piste", a confirmé le dirigeant. "Mais on en aura d'autres".

Actuelle lanterne rouge du Top 14, Agen ne compte que deux points en onze matchs disputés pour autant de revers.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.