Déconfinement en Lot-et-Garonne : suspicion de Covid 19 dans deux écoles

Alors que le retour à l' école divise maires et parents d’élèves dans le département, deux suspicions de coronavirus à Layrac et Lamontjoie ont contraint les autorités à reporter le retour à l’école des enfants.
A Layrac, la rentrée des élèves de primaire est reportée sine die. 
Deux mois après un premier cas de Covid 19 survenu en début d’épidémie, la commune de 3 850 habitants fait face à une nouvelle suspicion.
 
Un professeur des écoles présente depuis lundi des symptômes évoquant le coronavirus : de la fièvre et de fortes céphalées. D’après Rémi Constans, le maire de Layrac, la personne se porterait bien.
L’enseignant a pu être testé ce mardi. Les résultats devraient être connus dans les heures qui viennent.

Angoisse des parents d’élèves

Dans cette attente et en accord avec l’Education nationale, le maire a choisi de suspendre la reprise des classes élémentaires via un arrêté, reportant la rentrée à une date ultérieure, non connue à ce jour. 15 élèves de CP et 16 CM2 devaient retrouver mardi dernier les bancs de l’école.

Depuis, une certaine anxiété s’est emparée de la commune, suspendue aux résultats du test de l’enseignant. 

Autre élément d’inquiétude, le maître d’école participait ce lundi 11 mai à une réunion de préparation de la rentrée en compagnie d’autres professeurs et de personnels techniques des services municipaux. 
Le virus aurait-il pu se propager à ce moment là ? Le maire se veut rassurant. Selon lui, les réunions se seraient déroulées dans le respect des gestes barrières, sans contact rapproché entre les participants.

Autant de « cas contacts » qui seront eux aussi testés si l’enseignant se révélait positif au coronavirus. Joint par téléphone, Joris Jonon, délégué de l’Agence régionale de Sénté du Lot-et-Garonne, détaille ainsi la méthodologie : recensement des cas contact, respect des mesures de quatorzaine et isolement.

Néanmoins, selon nos sources, ces personnes n’ont pas encore fait l’objet d’isolement préventif.
 

Symptômes de coronavirus


Même scénario à Lamontjoie, à quelques kilomètres de Layrac. Là encore, la rentrée du 12 mai a dû être reportée deux jours plus tard, ce jeudi, après une suspicion de Covid 19. 
 
Les services de la commune attendent eux-aussi les résultats du test pratiqué sur une employée du syndicat mixte. Celle-ci présentait des symptômes laissant craindre une infection au coronavirus.

A Layrac comme à Lamontjoie, ces deux reports viennent ternir un peu plus le tableau d’une rentrée peu suivie en Lot-et-Garonne. D’après la direction des services départementaux de l’Education nationale, seuls 5 500 enfants ont retrouvé ce mardi le chemin de l’école. 

Un retour moins important que prévu, de l’ordre de 18 à 20%. Le département compte 25.800 écoliers, répartis sur 314 écoles. A l’heure actuelle, seuls 283 établissements ont rouvert leurs portes.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société covid-19 santé éducation