• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le “juste prix” des fruits et légumes lot-et-garonnais sur les marchés parisiens

Les producteurs lot-et-garonnais à Paris le 22 août 2012. / © Kenzo Tribouillard / AFP Photo
Les producteurs lot-et-garonnais à Paris le 22 août 2012. / © Kenzo Tribouillard / AFP Photo

Des agriculteurs du Lot-et-Garonne vont vendre jeudi au "juste prix" 50 tonnes de fruits et légumes en divers points de Paris et de la banlieue, pour dénoncer les "marges excessives de la grande distribution" empêchant les producteurs de vendre à un prix rémunérateur..

Par G.D (avec l'A.F.P)

Une cinquantaine de producteurs du syndicat Modef vont écouler "en direct" des tonnes de tomates, melons, prunes, poires, salades, nectarines et pommes de terre à partir de 8H00 le 22 août Place de la Bastille à Paris et dans 25 villes de banlieue dont Ivry, Villejuif, Montreuil, La Courneuve.

Ainsi le kilo de tomates fraîches premier choix, qui se trouve en grande distribution autour de 3 euros, sera vendu au "juste prix par circuit court" de 1,70 EUR, et le kilo de nectarine, 2,20 EUR,  au lieu de 4 EUR environ, a souligné à l'AFP Raymond Girardi, secrétaire général du Modef.

Ces "justes prix" devraient permettre "une marge normale" aux producteurs comme à la grande distribution, et "démontrer l'intérêt qu'ont les consommateurs à acheter des fruits et légumes de France", a ajouté M. Girardi. Il dénonce dans la grande distribution des "marges excessives que rien ne justifie" malgré les mauvaises conditions climatiques du printemps, et qui "freinent la consommation" de fruits et légumes en France.

Le Modef a invité le ministre de l'Agriculture Stéphane le Foll a venir rencontrer agriculteurs et consommateurs sur un des points parisiens de cette opération "solidarité et vérité des prix", que le syndicat réalise depuis une dizaine d'années.

Selon une étude cette semaine de Familles rurales, les prix des fruits et légumes ont atteint des sommets cette année, sous l'effet du climat maussade du printemps; le prix moyen des fruits a flambé cet été de 14% et celui des légumes de 17% par rapport à l'an dernier, avec des pointes à plus de 30% pour certains produits.

Sur le même sujet

Vers la fin des zones blanches ?

Les + Lus