Les pruniers à l'épreuve du gel

Alors que la sècheresse est redoutée dans les vignes et les vergers, c'est le gel qui menace la récolte de prunes. Dans certains vergers on parle déjà de 20 % de pertes dues aux gelées matinales. 

Le printemps est toujours une période sensible pour la production de fruits. Après la floraison, arbres et fruits sont fragilisés par les écarts de chaleur, le manque d'eau ou encore les gelées nocturnes.

D'après la croyance populaire chez les jardiniers, il faut attendre la mi-mai, les "saints de glace" (du 11 au 13 mai : Saints Mamert, Pancrace et Servais) pour voir s'éloigner la menace...

Dans ce verger situé dans une petite vallée et durement touché par le gel, la future récolte semble compromise.
Le fruit naissant gorgé d'eau est très fragile et vulnérable pendants sa croissance. Le gel, même léger, intervient au plus mauvais moment...


Difficile pour l'instant d'établir l'étendue des dégâts mais certains arboriculteurs estiment avoir perdu jusqu'à 20% de la production. 

Les températures négatives se manifestent au levé du jour en campagne. Pourtant, certains vergers n'ont pas subi de dommage grâce à l'activation du système d'irrigation...

Regardez le reportage de Jean-Michel Daguenet et Chrystelle Nicolas.


Alors que la sècheresse est redoutée dans les vignes et les vergers, c'est le gel qui menace la récolte de prunes. Dans certains vergers on parle déjà de 20 % de pertes dues aux gelées matinales.

 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité