Loto du patrimoine : les projets concernés en Limousin

Aubazine, Felletin et Verneuil-sur-Vienne, la mission de Stéphane Bern a retenu 3 lieux en Limousin ce lundi 6 janvier. L'occasion de faire le point sur tous les projets du Loto du Patrimoine en cours en Creuse, Corrèze et Haute-Vienne.

L'abbaye d'Aubazine en Corrèze, un des lieux retenu par la Mission Patrimoine de Stéphane Bern en 2021
L'abbaye d'Aubazine en Corrèze, un des lieux retenu par la Mission Patrimoine de Stéphane Bern en 2021 © FTV - André abalo

Sur la Nouvelle-Aquitaine, 12 projets Mission Patrimoine ont été retenus en 2021 dont 3 en Limousin :

Le Loto du Patrimoine a retenu la Diamanterie de Felletin mais seulement à hauteur de 8000 €
Le Loto du Patrimoine a retenu la Diamanterie de Felletin mais seulement à hauteur de 8000 € © FTV - Pascal Coussy

Quel projets réalisés en Limousin ?

Il n'existe qu'un seul projet Mission Patrimoine terminé à l'heure actuelle en Limousin, le pont romain de la Veyssade à Merlines en Corrèze. Un lieu sauvegardé promptement car il ne s'agissait pas d'un gros chantier. La mission Bern a dégagé 6000 € sur cette restauration dont le coût total était de 17 000 €. 

La rénovation du patrimoine bâti demande de l'argent mais également du temps. Le Loto du Patrimoine a été lancé en 2018. En France 500 projets ont été sélectionnés et les travaux ont débuté pour 180 d'entre eux. 

Le pont de pierres romain de la Veyssade restauré à Merlines en Corrèze
Le pont de pierres romain de la Veyssade restauré à Merlines en Corrèze

Combien de projets en cours en Limousin ?

En Limousin, outre Aubazine, Felletin et Verneuil, 11 projets de restauration patrimoniale sont en cours de réalisation :

En Creuse
→ La chapelle Notre-Dame-du-Puy à Bourganeuf. 50 000 € du Loto du Patrimoine pour une restauration estimée à plus d'un million d'€. 
→ Les peintures médiévales de Banize au sud de la Creuse. La Mission Bern a engagé 13 000 € pour une rénovation du site estimée à 1 million d'€.
→ La Commanderie de Lavaufranche dont l'histoire remonte au XIIe siècle a hérité de 60 000 €. L'ensemble des travaux a été chiffré à 300 000 €.

En Haute-Vienne
L'Orangerie du domaine du Vignau à la Jonchère-Saint-Maurice. 63 000 € du Loto du Patrimoine pour un chantier estimé à plus de 177 000 €.
→ Le château de Lavauguyon de Maisonnais-sur-Tardoire dans le sud-ouest du département. Cette forteresse dont l'histoire remonte à plus de 800 ans a été aidée à hauteur de 50 000 € par la Mission Patrimoine. La mise en sécurité du site coûterait près de 200 000 €.
→ Le four industriel à porcelaine Haviland de Limoges construit en 1907. Désormais dans l'enceinte du commisariat de Limoges, propriété du ministère de l'Intérieur.

Archives 2019, le four à porcelaine Haviland de Limoges sur le site de l'actuel commissariat
Archives 2019, le four à porcelaine Haviland de Limoges sur le site de l'actuel commissariat © FTV - Samuel Chassaigne

En Corrèze
→ Les terrasses de la Bontat au Saillant à Voutezac. Vingt hectares de terrasses en schiste ardoisier sur lesquelles était cultivée la vigne. La Mission Patrimoine a débloqué 45 000 € pour aider à la consolidation des murets.
→ Le manoir de Vassinhac à Collonges-la-Rouge. 15 000 € d'aide pour ce vaste logis du XVIe siècle aux travaux de restauration estimés à plus de 300 000 €.
→ L'église et le prieuré de Soudaine-Lavinadière construite au XIIIe siècle. Le Loto du Patrimoine participe à hauteur de 14 000 € à la restauration des fresques et la consolidation des vestiges.
→ Le château de Comborn à Orgnac-sur-Vézère. 100 000 € débloqués par la Mission Bern pour ce pan d'histoire locale, demeure de Mirabeau, inscrit aux Monuments Historiques depuis 1985.
→ Le viaduc des Rochers Noirs. La plupart des projets reçoivent au maximum quelques dizaines de milliers d’€ de la mission Bern, excepté ce site corrézien. 500 000 € ont été remis en chèque l’automne dernier pour sauvegarder ce magnifique ouvrage construit entre 1911 et 1913 enjambant la Luzège à 92 mètres de hauteur. Le montant de la 1re phase de travaux pour permettre aux visiteurs d'arpenter à nouveau le tablier du pont est estimé à 2,5 millions d'€.

« Ce loto, c’est un tremplin, rappelle Bernard Gaye de l’association Asttre 19 qui se bat depuis 1993 pour sauver le site, cela permet de se faire connaître et de lancer les travaux de rénovation. Pour nous, c'est enfin le bout du tunnel ! »

Et c’est bien le but de ce loto, relancer des projets qui traînent souvent depuis des années faute d’argent. Gare cependant à ne pas, à l'instar des Restos du Cœur, se substituer à l’Etat dont le budget patrimoine n’était en 2019 que de 326 millions d’€. Une somme en légère hausse mais nettement insuffisante pour sauver nos monuments en péril…

 Le viaduc des Rochers Noirs, un ouvrage rare et imposant bientôt sauvé de la ruine
Le viaduc des Rochers Noirs, un ouvrage rare et imposant bientôt sauvé de la ruine © FTV - Martial Codet-Boisse

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture