Manifestations contre la loi El Khomri et grève à la SNCF : les prévisions en Poitou-Charentes

Ce mercredi 9 mars, huit syndicats appellent à se mobiliser contre le projet de loi de la ministre du Travail Myriam El Khomri alors que les cheminots avaient déjà décidé pour ce jour-là d'appeler à une grève massive pour défendre leurs conditions de travail. 
 

La conjonction des deux actions pourrait engendrer d'importantes difficultés pour les usagers dans les transports, les établissements scolaires, les administrations et les hôpitaux.


Grève à la SNCF

La direction de la SNCF annonce un trafic "très fortement  perturbé" à la suite de l'appel à la grève déposé par quatre syndicats (CGT, UNSA ferroviaire, Sud Rail et la CFDT) à partir de ce mardi 8 mars à 19 heures et jusqu'au jeudi 10 mars 8 heures. Ce préavis de grève concerne des revendications internes à la SNCF portant sur les conditions de travail.

Les prévisions de circulation :
  • TGV : prévision d'un TGV sur trois pour les axes Atlantique, Nord et Sud. 
  • Pour les intercités, 3 trains sur 10 circuleront en moyenne en journée et aucun la nuit. 
  • Pour les TER Poitou-Charentes : seulement 52% du trafic sera assuré.
Il s’agit de prévisions. La SNCF conseille à ses clients de reporter leur voyage.
Pour connaître les conditions de circulation des trains :Par téléphone : 
  • Pour l’info trafic Grandes Lignes : 0 805 90 36 35
  • Pour l’info trafic TER : 0800 835 971 (appels gratuits depuis fixes et mobiles)

Mobilisation contre le projet de loi El Khomri 

Parallèlement à cette grève à la SNCF, huit syndicats de salariés et de jeunes appellent à la mobilisation contre le projet de "casse du code du travail" présenté par le gouvernement. Ces syndicats qui demandent le retrait du projet de loi (CGT, FO, FSU, Solidaires, l'Unef et côté lycéens SGL, l'UNL et la FIDL) encouragent à participer aux différentes manifestations organisées à travers la région. Ils appellent aussi à manifester et à faire grève le 31 mars pour demander le retrait du projet. 
Côté enseignants, le Snes-FSU, premier syndicat du secondaire, a appelé à "rejoindre les manifestations et initiatives", comme CGT Éduc'action. Les lycéens sont eux aussi appelés à se mobiliser, ce qui pourrait entraîner une journée perturbée dans les établissements scolaires. Attention, de nombreuses cantines scolaires seront aussi fermées, 16 par exemple à Poitiers.
En Poitou-Charentes, les réseaux de transports urbains ne devraient pas être trop touchés à l'exception de Vitalis à Poitiers où un préavis de grève d'une journée à été déposé. Le fonctionnement des hôpitaux pourra lui aussi être perturbé car une intersyndicale des praticiens hospitaliers s'est jointe au mouvement.