Manifestation de la Fête du travail : plusieurs milliers de manifestants dans la région

Autorisée cette année malgré la pandémie, la traditionnelle manifestation unitaire du 1er-Mai a rassemblé plusieurs milliers de personnes à Bordeaux, Bayonne ou Périgueux. Les cortèges en images.

Bordeaux, samedi 1er mai 2021, Ll cortège de la Fête du travail partira à 10 h 30 à l’appel de la CGT, FO, FSU et Solidaires
Bordeaux, samedi 1er mai 2021, Ll cortège de la Fête du travail partira à 10 h 30 à l’appel de la CGT, FO, FSU et Solidaires © Gladys Cuadrat

Dans de nombreuses villes, malgré la crise sanitaire, les Français sont sortis de chez eux pour battre le pavé et célébrer la fête du Travail du 1er-Mai et   "défendre les droits des travailleurs".

Environ 5000 personnes à Bordeaux

La Covid ne doit pas faire oublier la crise sociale. Aux premiers rangs des revendications : l’insuffisance des moyens de notre système de santé public, le manque de perspectives sur redémarrage de l’activité économique, les plans sociaux liés à la crise sanitaire, etc, les slogans et les craintes étaient nombreuses dans le cortège bordelais qui a rassemblé entre 4000 et 500 personnes samedi matin.

A Bordeaux, le cortège de la Fête du travail partira de la place de la république à 10 h 30 à l’appel de la CGT, FO, FSU et Solidaires.
A Bordeaux, le cortège de la Fête du travail partira de la place de la république à 10 h 30 à l’appel de la CGT, FO, FSU et Solidaires. © Gladys Cuadrat.

 Plus de 3000 personnes à Bayonne

La manifestation unitaire à Bayonne a rassemblé 3100 selon la police et selon les organisateurs : CGT, syndicat de travailleurs basques, Bizi le mouvement alternatif basque de gauche dédié aux questions écologistes, les Verts, et la CFDT.

Ce 1er mai s'est déreoulé dans une ambiance festive, l'occasion de se rassembler autour de questions sociales. En 2020, la manifestation avait été annulée en raison de la pandémie.

Une manifestation dans la manifestation : environ 700 à 800 personnes ont répondu à l'appel de l'association Bizi qui a voulu manifester sur le thème de la spéculation immobilière dans le pays basque. La semaine dernière, une maison située sur la côte à Bidart s'est vendue 18 millions d'euros, un record dans ce secteur déjà trop cher pour les habitants locaux, en particulier les jeunes qui n'ont pas les moyens d'acheter un logement.

Les militants de Bizi ont défilé habillés "comme des riches" en costumes, cravates et faux bijoux de luxe pour dénoncer ce problème qui prend de l'ampleur ces dernières années.

Un militant de Bizi, dans le cortège du 1er mai à Bayonne, il dénonce la spéculation immobilière dans le pays basque.
Un militant de Bizi, dans le cortège du 1er mai à Bayonne, il dénonce la spéculation immobilière dans le pays basque. © Perrine Durandeau
Manifestation du 1er mai 2021 à Bayonne.
Manifestation du 1er mai 2021 à Bayonne. © Perrine Durandeau
Affiche de l'association Bizi qui appelle à manifester le 1er mai à Bayonne sur le thème de la spéculation immobilière dans le pays qui pose un vrai problème de logement notamment pour les jeunes.
Affiche de l'association Bizi qui appelle à manifester le 1er mai à Bayonne sur le thème de la spéculation immobilière dans le pays qui pose un vrai problème de logement notamment pour les jeunes. © Perrine Durandeau

Moins d'un millier à Périgueux

A Périgueux, 640 personnes ont défilé dans la bonne humeur selon la police. Selon la CGT, il y avait un millier de manifestants dans les rues.

Le cortège de la Fête du travail à Périgueux, samedi 1er mai 2021.
Le cortège de la Fête du travail à Périgueux, samedi 1er mai 2021. © Maria Laforcade

 

300 manifestants à Châtellerault

Plusieurs manifestations se sont déroulées également en Nouvelle-Aquitaine. A Châtellerault dans la Vienne, il y avait près de 300 manifestants dont beaucoup de salariés des Fonderies du Poitou, en grande difficulté depuis quelques temps. Selon Jean-Philippe Juin, délégué syndical CGT aux Fonderies, "Il a une résonnance particulière mais ce n’est jamais amer le premier mai. Comme on est en redressement judiciaire, c’est plus compliqué pour nous. On est là pour montrer que les Fonderies du Poitou sont toujours dans le combat".

Cortège de la manifestation du 1er mai Les salariés des Fonderies devraient se déplacer la semaine prochaine au Mans pour d’autres manifestations devant des entreprises du groupe Renault. Aujourd’hui, ils ont été rejoints dans le cortège par des intermittents du spectacle (photo)
Cortège de la manifestation du 1er mai Les salariés des Fonderies devraient se déplacer la semaine prochaine au Mans pour d’autres manifestations devant des entreprises du groupe Renault. Aujourd’hui, ils ont été rejoints dans le cortège par des intermittents du spectacle (photo) © France 3

 

Dans les autres régions, les manifestants étaient aussi au rendez-vous.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social emploi