Le marché de l'immobilier poursuit son embellie en Limousin

© MaxPPP - IP3 Press - Bruno Levesque
© MaxPPP - IP3 Press - Bruno Levesque

L'année 2019 a enregistré des records : plus d'un million de transactions immobilières au niveau national. Le Limousin tire son épingle du jeu. Dans nos trois départements aussi, les volumes de transactions sont en hausse, même s'il existe des disparités entre les territoires. 

Par Gwenola Beriou

Tous les acteurs du secteur le confirment : la conjoncture est très favorable au marché de l'immobilier.
En 2019, la France a enregistré des records, plus d'un million de transactions immobilières dans l'ancien, du jamais vu...
Les grandes métropoles comme Paris, Bordeaux, Lyon, Nantes ou Toulouse sont particulièrement dynamiques.
Mais dans l'ex-Limousin, la tendance est également positive.

En Haute-Vienne, selon Dominique Renaudie le président de l'Observatoire départemental de l'immobilier, le nombre de transactions pour 2019 pourrait atteindre les 9000, soit une hausse de presque 10% par rapport à 2018 - année qui avait déjà connu une évolution positive.

Les taux d'intérêt bancaires historiquement bas expliquent cette tendance. En Haute-Vienne, 50% des transactions ont bénéficié d'un taux d'intérêt d'environ 1%. Mais ce n'est pas la seule raison. Le marché est plus fluide, les prix augmentent, ce qui incite à une rotation plus rapide des logements. Les durées de détention se raccourcissent, les propriétaires hésitent moins à revendre un logement, ce qui augmente le volume des transactions."

La ville de Limoges et ses deux premières couronnes sont les plus attractives. Saint-Junien reste également dynamique, contrairement aux zones rurales du nord du département, où le nombre de transactions reste toutefois stable.

Mécaniquement, les prix augmentent, pour la deuxième année consécutive. La hausse devrait avoisinner +4% à Limoges, comme sur l'ensemble de la Haute-Vienne, même si les prix restent toujours bien inférieurs à la moyenne nationale.

Autres indicateurs de la bonne forme du marché : les constructions de maisons neuves repartent à la hausse, de même que les investissements locatifs.
 

En Corrèze, un beau rebond

Après deux années de hausse significative (+7,6% en 2016 et + 9,8% en 2017), les transactions immobilières avaient stagné en 2018 (+0,3%), selon l'observatoire de l'immobilier de la Corrèze.
Mais les quatre premiers mois de 2019 ont enregistré un beau rebond : +18,3%, qui atteint même +30,6% sur le bassin de Brive (contre +6,2% pour les bassins de Tulle et Ussel.

Selon Christophe Berthou, président de la FNAIM (19), cette tendance s'est poursuivie tout au long de l'année.

On devrait atteindre une hausse de 20% du volume de ventes en Corrèze. Les prix augmentent toujours, mais moins que les années précédentes, environ +3%. On atteint un plateau. Les prix ont beaucoup augmenté en 2016 et 2017."


En Creuse, un marché plus proche de la réalité


Selon les chiffres fournis par la chambre interdépartementale des notaires, le nombre de transactions immobilières est aussi en hausse en Creuse : +11,5% entre le 1er novembre 2018 et le 31 octobre 2019.
En revanche, les prix connaissent une baisse sur les secteurs de Guéret (-3,3%) et La Souterraine (-14%).

Le marché de l'immobilier est relativement bas en Creuse, mais il est plus en rapport avec la réalité des choses. Il y a 5-6 ans, les prix s'étaient enflammés. Depuis 2-3 ans, les biens ont retrouvé leur valeur réelle." - Nadine Jamet, responsable de l'agence Nexity, à Guéret



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus