• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Immobilier à Limoges : les prix ont augmenté en 2018, mais moins qu'annoncé

Les négociations entre acheteurs et agents immobiliers ont tendance à faire baisser le prix de vente des biens. / © Cécile Descubes - F3 Limousin
Les négociations entre acheteurs et agents immobiliers ont tendance à faire baisser le prix de vente des biens. / © Cécile Descubes - F3 Limousin

Le prix de l'immobilier a t-il explosé à Limoges en 2018 ? C'est en tout ce qu'affirme un site internet spécialisé : Limoges serait la troisième ville de France où les prix de l'immobilier auraient le plus augmenté cette année. Pourtant, les professionnels nuancent l'inflation.

Par Ariane Pollaert

 
Reportage de Cécile Descubes et Samuel Chassaigne.
Le prix de l'immobilier a t-il explosé à Limoges en 2018 ? C'est en tout ce qu'affirme un site internet spécialisé... Selon lui Limoges serait même la troisième ville de France où les prix de l'immobilier auraient le plus augmenté en 2018. Alors Cécile Descubes et Samuel Chassaigne sont allés à la rencontre des professionnels et vous allez voir qu'ils n'ont pas vraiment le même discours. Intervenants : Olivier Schiapparelli, président UNIS (Union nationale des professionnels de l'immobilier) / Julien Français, agent immobilier à Limoges / Dominique Renaudie, président Observatoire de l'immobilier de Haute-Vienne.

L’immobilier à Limoges aurait grimpé de 12,8% en 2018, selon un site internet spécialisé. Les responsables de ce site d'annonces affirment que leur baromètre indique les prix signés (compromis et mandats) et que l'étude est issue de travaux d'analyses de l'Association LPI (Les Prix de l'Immobilier) qui regroupe 13 partenaires qui oeuvrent dans le domaine de la vente ou du financement immobilier.


Bataille de chiffres

Pourtant, selon l’Observatoire de l’immobilier, le constat est erroné. Certes, certains produits très recherchés, comme les maisons de ville des années 1930, ont vu leurs prix augmenter. Mais selon la majorité des professionnels, il n'y a pas d'inflation importante. En effet, le prix réel a tendance à baisser à la vente, après des négociations avec les acheteurs. 
 

Il y a peut-être une augmentation du prix moyen, mais qui reste modérée, de l'ordre de 2 ou 3% en 2018. (Dominique Renaudie, président de l'Observatoire de l'immobilier en Haute-Vienne)


L'Observatoire de l'immobiliser publiera ses chiffres en avril 2018. Il croise les résultats des mairies, des notaires et des professionnels.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

La Meca : le récit de son architecture

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer