Cet article date de plus de 4 ans

Messmer souhaite démocratiser l'hypnose en France

Le fascinateur québécois était de retour au Zénith de Limoges vendredi 17 juin 2016. Son histoire, ses souvenirs et ses souhaits pour l'avenir, il les a confiés à l'une de nos équipes. Son entretien à découvrir ci-dessous.

Le fascinateur québécois reviendra en Limousin le 17 mars 2017
Le fascinateur québécois reviendra en Limousin le 17 mars 2017 © Gwendolina Duval - France 3 Limousin
Depuis son arrivée en France en 2011, le fascinateur québécois séduit un public de plus en plus nombreux. Exemple à Limoges où Messmer était de retour ce vendredi 17 juin 2016 pour présenter son dernier spectacle Intemporel.

En Limousin, le succès est tel que l'artiste a déjà fixé une nouvelle date au Zénith :  le 17 mars 2017.

Il faut dire que Messmer a le sens du spectacle et qu'il est désormais très connu au Canada mais également en France depuis sa participation à plusieurs émissions de télévision.

Tout le monde n'est pas réceptif à l'hypnose, raison pour laquelle chaque spectacle commence par un "test de réceptivité" afin de sélectionner une quinzaine de personnes. A quoi ressemble ce test ? Réponse ci-dessous  : 
durée de la vidéo: 01 min 11
Test de réceptivité réalisé par Messmer ©France 3 Limousin


Messmer qui détient le record du monde d’hypnose collective (548 personnes en moins de 4 minutes, peut-on lire sur son site), a toutefois fait l'objet de quelques critiques en 2015 : certains médecins ont remis en cause la vision de l'hypnose montrée sur scène, la jugeant "ridicule et nuisible". 

L'artiste nous a accordé un long entretien lors de sa venue à Limoges. Interview où il explique la naissance de ses spectacles. Car Messmer pratiquait l'hypnose thérapeutique dans un cabinet dans les années 90... Aujourd'hui, il se consacre à la scène pour démystifier l’hypnose aux yeux du grand public. Une pratique qui s'est d'ailleurs largement développée en France : dentistes, médecins, sages-femmes et depuis quelques années, l'hypnose a même fait son entrée dans les blocs opératoires. Voir l'article en lien.

Dans cet entretien, l'artiste nous raconte également comment il a débuté l'hypnose dès son plus jeune âge. Il nous explique quelle image le public français avait de l'hypnose lors de ses premiers spectacles et évoque ses meilleurs souvenirs de représentations. 

durée de la vidéo: 00 min 01
Entretien avec Messmer ©France 3 Limousin


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite sorties et loisirs agenda idées de sorties