"Mon confinement" : activité jardinage à la campagne et en ville

En ville comme à la campagne, les activités ne manquent pas en cette période de confinement. Un des passe-temps privilégiés à domicile : le jardinage. Témoignages...

© Colyne Rongere / France 3 Limousin

A la ville...

Alice vit dans un appartement dans le centre-ville de Bordeaux. Elle doit travailler depuis chez elle pendant quinze jours.

Cette période de confinement lui permet de prendre du temps pour un de ses passe-temps favoris : le jardinage.

Quand on vit à la campagne, on est entourés par la nature, c'est plus simple d'être confinés, de prendre l'air sans pour autant croiser des gens. En ville, c'est plus compliqué, le confinement est plus oppressant.

Alors elle trouve des alternatives. Ses deux balcons sont remplis de semis. Depuis quelques jours, les moments de pause d'Alice sont dédiés à l'entretien de ses plants : tomatesfraises, aromates, épinards... qui lui permettent d'agrémenter ses plats.

Dimanche, j’ai fait pousser des radis "18 jours". Je vais peut-être pouvoir les manger d'ici la fin du confinement qui sait ! On verra si ça pousse bien !

Voir cette publication sur Instagram

🌱C'est dans des périodes comme celle ci qu'on regrette de ne pas ENCORE avoir un beau potager bien productif...Et pour se consoler, on va cueillir quelques feuilles d'epinards sur la balcon pour compléter la salade ! Je me suis aussi éclatée à planter des radis 18 jours dans tous les pots à disposition hier...histoire qu'on se fasse une botte spéciale confinement 🤣 ! #jardinage #unesaisonaubalcon #potager #bordeaux #growurfood #growurownfood #potagerurbain

Une publication partagée par Salvia_OfficinAlice (@salvia_officinalice) le

Comme à la campagne...

Marion et Frédéric vivent à Bergerac. Elle est manipulatrice radio, lui est rugbyman. Tout deux sont contraints de rester confinés chez eux. Pour s’occuper, comme beaucoup de Français, ce jeune couple a opté pour une session jardinage.
 
Désherber, nettoyer et tondre... Des activités favorisées par l'arrivée du soleil et le temps libre pour ce jeune couple.
Désherber, nettoyer et tondre... Des activités favorisées par l'arrivée du soleil et le temps libre pour ce jeune couple. © Marion M/ France 3 Limousin

Leur extérieur leur permet d'entretenir leurs espaces verts. Une activité encouragée par l’arrivée du soleil.

Il fait beau, l’été approche ! On prépare tout pour pouvoir profiter de notre extérieur aux beaux jours et ça nous divertit, on se vide la tête. On est locataires donc on ne se permet pas de faire pousser. On désherbe et on tond la pelouse. On nettoie la table de jardin, nos transats et notre terrasse de manière générale !


Trente ans que Nicole et Hubert habitent cette maison de Haute-Corrèze, dans un environnement où la nature est omniprésente. Le couple de retraités est féru de jardinage. Cette période de confinement est pour eux l’occasion d’entretenir un peu plus leur jardin et de le compléter :

Cette année, il y a beaucoup de mauvaises herbes très tenaces, en ce moment je les arrache. Mon mari tond, on a tardé à planter à cause du mauvais temps, mais on va commencer à semer pour avoir des petits-pois, des fêves, des pommes de terre, des haricots et de la salade dans quelques mois...

© Nicole S - France 3 Limousin
© Nicole S - France 3 Limousin
© Nicole S - France 3 Limousin
© Nicole S - France 3 Limousin

Ces amoureux de la nature sont reclus dans un petit village, Tulle étant la première ville moyenne à proximité, à trente minutes de leur maison.

En ce moment, on est tout le temps dans le jardin. On ne peut rien faire d'autre : ni garder nos petits enfants, ni aller au restaurant. Hubert a du annuler ses cours de russe, le centre culturel étant fermé, je ne peux plus aller à l'aquagym... Alors on s'occupe du jardin !

Magasins de jardinage fermés, autorisation d'ouverture pour les magasins de bricolage

Les magasins de jardinage sont contraints de fermer leurs portes comme bon nombre de commerces depuis lundi 16 mars.

Pourtant, certains ont l'autorisation d'ouvrir leurs portes pour permettre à la clientèle d'accéder à l'animalerie. Pour ce qui est du matériel de jardinage, il n'est pas autorisé à la vente et ce jusqu'à nouvel ordre.

Le magasin a été balisé. Les clients ont seulement accès à l'espace animalerie pour pouvoir acheter de la nourriture pour leurs animaux domestiques. Nous avons également l'autorisation de vendre des produits alimentaires tels que les gâteaux et autres snacks que nous proposons au niveau des caisses.

Les magasins non-indispensables ne peuvent pas ouvrir. En revanche, les magasins de bricolage font partie de la liste des magasins dont l'ouverture est encore autorisée.


Et la gestion des déchets ?

Pour Limoges Métropole, l'ensemble des collectes de déchets est maintenu par Veolia pour qui une centaine d'agents publics et employés maintiennent leur activité.

Les déchetteries sont néanmoins toutes fermées au public.

Par ailleurs, un numéro d'urgence de gestion des déchets et propreté est mis à disposition : 0 800 86 11 11.

En Creuse,
 la collecte de déchets est elle aussi maintenue grâce aux services proposés par les communautés de communes et Evolis 23.

Les déchetteries sont également fermées depuis le 18 mars.


A Brive, la Sirtom a opté pour la fermeture des 18 déchetteries du territoire et la suspension du ramassade des poubelles de tri à partir du jeudi 19 mars 2020.

La collecte des ordures ménagères est néanmoins maintenue au rythme habituel.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jardins nature coronavirus/covid-19 santé société