Municipales 2020 : ce qu'il faut retenir du second tour en Haute-Vienne, Creuse et Corrèze

En Haute-Vienne, on retiendra la réélection d'Emile Roger Lombertie à Limoges, et Panazol qui bascule à droite. En Creuse, la réélection de Michel Moine à Aubusson, la défaite d'Eric Correia à Guéret. En Corrèze, l'élection d'un maire ecologiste, Hervé Longy à Naves. 

 

Quelques surprises lors de ce second tour des élections municipales en Limousin
Quelques surprises lors de ce second tour des élections municipales en Limousin © André Abalo - France Télévision
Quelques surprises à l'issue de ce second tour des élections municipales 2020 en Limousin.

Surprise à Guéret 

Le résultat le plus inattendu est sans doute celui de Guéret. C'est Marie-Françoise Fournier (SE) élue à Guéret avec 35.68 % des voix. Elle devance Eric Correia (DVG) qui était pourtant arrivé en tête du premier tour. 

Eric Correia était sans conteste l'ennemi commun qui fait les frais d'une quadrangulaire et d'une forte abstention (58.34%). C'est également un échec pour la gauche et pour le maire sortant, Michel Vergnier qui était 4e sur la liste de Sylvie Bourdier, même s'il pourra siéger en tant que conseiller municipal de l'opposition.  

A Aubusson, où la campagne a sans doute était la plus rude de l'entre-deux tours en Limousin, Michel Moine va pouvoir entamer un 4e mandat avec 41.33% des suffrages exprimés. Jean-Luc Léger, président de la communauté de communes Creuse Grand Sud et conseiller départemental PS a mené une liste DVC, soutenue par le député LREM Jean-Baptiste Moreau. Il arrive 2e avec 38.2% des voix. Seulement 41 voix séparent les deux hommes. La liste de Catherine Debaenst recueille 20.44% des voix. 
 

Retrouvez les résultats des élections municipales en Creuse grâce à cette carte interactive :

 
 

Un maire écologiste à Naves

 
Premier maire écologiste du Limousin, Hervé Longy remporte l’élection municipale de Naves, dans la Corrèze.
Avec un score de 55,33%, il devance la liste emmenée par Béatrice Ducloux (44,67%), Cette dernière estime que la présence dans ses rangs de l’ex-maire de la commune, le député LREM de Corrèze Christophe Jerretie lui a porté préjudice.

A moins que Naves ne suive une mouvance nationale, comme ces grandes villes Bordeaux, Strasbourg ou Besançon, elles aussi passées au vert.  
 
Un nouveau maire aussi pour Ussac. Jean-Philippe Bosselut remporte la triangulaire du second tour des élections municipales avec 45,26 % des voix.
Un nouveau maire, mais pas trop de changement. Comme précisé avec sa liste « Ussac, continuité et avenir », cet ancien conseiller municipal souhaite poursuivre l’action de la majorité précédente.
 
A Ussel en revanche, rien ne change. Le maire sortant Christophe Arfeuillère (LR) l’emporte avec 55,26% des voix devant le socialiste, novice en politique, Pierrick Cronnier.  
Avec un taux de participation quasiment identique à celui du premier tour (55,84% contre 55,36%), Christophe Arfeuillère gagne deux cents voix.
Même s’il s’en défendait, le maire sortant était parti favori pour le second tour.

 

Retrouvez les résultats des élections municipales en Corrèze grâce à cette carte interactive :


La continuité à Limoges

Le taux de participation au second tour de ces élections municipales était de 40,39%.
 
Pas de surprise à Limoges où le maire LR sortant Emile Roger Lombertie a été réélu avec 59% des voix face à Thierry Miguel (41%) qui n’a pas réussi à mobiliser tout l’électorat de gauche.
Emile Roger Lombertie disposait déjà d’une confortable avance au 1er tour où il avait engrangé plus de 46% des suffrages exprimés.
 
Surprise en revanche à Panazol qui bascule à droite. Fabien Doucet (DVC) succède à Jean-Paul Duret avec 53,66% des suffrages. Son adversaire Martine Tabouret (46,34%) avait fusionné avec la liste de Bruno Compte à l’issue du 1er tour mais cela n’a pas suffi à faire la différence.
 
Autre électrochoc à Condat-sur-Vienne où le maire sortant élu depuis 2001 Bruno Genest qui avait réuni 41% des voix au 1er tour cède son fauteuil à Emilie Rabeteau. La candidate DVG est arrivée en tête avec 48,90% des suffrages exprimés.
 



Retrouvez les résultats des élections municipales en Haute-Vienne grâce à cette carte interactive :

En résumé

De nouvelles personnalités font leur apparition dans le paysage politique des trois départements du territoire du Limousin. Des personnalités, qui selon le politologue Thomas Marty, "ne sont pas appelés à être très connues, mais qui sont symboliques". Un premier maire écologiste à Naves (Hervé Longy), mais aussi des élus "citoyens" étant, pour beaucoup, issus du milieu des collectivités locales comme Marie-Françoise Fournier (Guéret), Ludovic Géraudie (Le Palais-sur-Vienne), Emilie Rabeteau (Condat-sur-Vienne)... 

Un scrutin marqué également par un certains dégagisme, selon Thomas Marty : "Martine Tabouret à Panazol, Bruno Genest à Condat-sur-Vienne, Michel Vergnier et Eric Correia à Guéret sont évincés au profit d'une vague d'élus plus féminine et plus jeune". 

Enfin, un scrutin marqué par une forte abstention : à Guéret par exemple, l'abstention est supérieure de 20 points à celle de 2014, à Limoges, Emile-Roger Lombertie est élu avec 7 000 voix de moins qu'il y a 6 ans. 
 





 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter