• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le niveau 2 du plan grand froid activé à Limoges et Ussel, le niveau 1 en Creuse

Les maraudes seront renforcées pour repérer les personnes à la rue et leur proposer une mise à l’abri. / © SANCKE JEAN-RENAUD
Les maraudes seront renforcées pour repérer les personnes à la rue et leur proposer une mise à l’abri. / © SANCKE JEAN-RENAUD

Les mesures destinées aux personnes sans abri sont renforcées en raison des conditions météorologiques.
 

Par FC

La neige perturbe les routes, mais le froid a d’autres conséquences, particulièrement pour les plus fragiles.

Le préfet de la Haute-Vienne a décidé ce mardi 22 janvier 2019 de déclencher le niveau 2 du plan grand froid.  
Concrètement, les maraudes seront renforcées pour repérer les personnes à la rue et leur proposer une mise à l’abri.

Selon la préfecture, "en lien avec la Ville de Limoges et les associations caritatives, en particulier la Croix Rouge, le gymnase du Sablard (21 avenue du Président Léon Blum - Limoges) sera ouvert les nuits de mardi 22 à mercredi 23 janvier et mercredi 23 à jeudi 24 janvier 2019 (…). La situation sera revue quotidiennement afin d’adapter le dispositif aux prévisions de Météo France."

 

Niveau 2 déclenché à Ussel


Le niveau 2 du plan grand froid a aussi été déclenché en Corrèze hier, lundi 21 janvier 2019, sur l’arrondissement d’Ussel, avec là encore une fréquence plus importante des actions de veille sociale.

 

Niveau 1 en Creuse


En Creuse, la préfète a décidé ce mardi 22 janvier 2019 l’activation du niveau 1 du plan grand froid, avec un accueil de jour pour les personnes hébergées à l’abri de nuit, la proposition de repas chauds, et un hébergement le temps d’une orientation vers une structure adaptée à la situation de chacun.

 

Toujours le 115


Le numéro d’appel gratuit 115 reste ouvert 24h sur 24.
Il est destiné à toutes les personnes sans abri, mais aussi aux habitants qui auraient connaissance de personnes dans cette situation.
 

Sur le même sujet

Les migrants syriens se sentent abandonnés

Les + Lus