Nouvelle-Aquitaine: l'ex-président de Poitou-Charentes démissionne de sa vice-présidence

Jean-François Macaire (PS), qui avait succédé à Ségolène Royal à la tête de l'ex-région Poitou-Charentes épinglée par la Cour des comptes pour sa gestion financière, a annoncé démissionner de son poste de vice-président de la Nouvelle-Aquitaine.

Jean-François Macaire au conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine à Bordeaux
Jean-François Macaire au conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine à Bordeaux © Maxppp
Jean-François Macaire, à la tête de Poitou-Charentes d'avril 2014 à décembre 2015, avait obtenu la vice-présidence aux Finances de la grande région au moment de la fusion entre Poitou-Charentes, le Limousin et l'Aquitaine. Mais il avait été rapidement contraint de remettre sa délégation financière au président Alain Rousset (PS), après la révélation de difficultés financières au sein de l'ancienne collectivité.

Dans un bref communiqué diffusé hier samedi, M. Macaire indique qu'il a "été recruté sur un poste de chargé de mission à la Préfecture d'Ile-de-France" depuis le 1er janvier. Il ajoute que "par lettre du 24 janvier, l'autorité préfectorale m'informe que mes nouvelles fonctions ne me permettent pas de prolonger ma participation, même symbolique, à l'exécutif de la Région".

La chambre régionale des comptes (CRC) a publié en décembre un rapport confirmant les impayés à hauteur de 111 millions d'euros, que la région Nouvelle-Aquitaine a réglés, et la dette léguée par l'ex-région Poitou-Charentes, dont 46 millions d'emprunts toxiques que la nouvelle région doit aujourd'hui rembourser.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région nouvelle-aquitaine politique réforme territoriale polémique société