Noyades en Aquitaine : en piscine aussi, les risques sont présents

Se noyer en piscine n'est pas réservé aux enfants. Ce week-end, deux sexagénaires ont trouvé la mort en se noyant dans leur piscine privée. Pour les constructeurs, la prévention doit être de rigueur aussi pour les adultes.
De plus en plus de particuliers font le choix de louer une piscine privée pour une après-midi ou une soirée.
De plus en plus de particuliers font le choix de louer une piscine privée pour une après-midi ou une soirée. © France 3 Aquitaine

Se noyer, ce n'est pas qu'une affaire d'enfants. Ce week-end, deux sexagénaires ont trouvé la mort en se noyant dans leur piscine, à Marmande et Duras, en Lot-et-Garonne. Des drames loin d'être exceptionnels. 

300 noyades par an

A Ambarès, Paul et Catherine Nguyen ont leur rituel. "Je me mouille d'abord les bras, puis la nuque et les épaules pour ne pas avoir de réactions liés aux différences thermiques", explique Paul Nguyen. Comme beaucoup, ils se sont fait installer une piscine privée, très appréciée pendant ces chaleurs. 

Un moment de détente qui demande pourtant une certaine vigilance. "On essaie de ne pas être seul. On peut avoir une perte de connaissance, un malaise... Déjà que c'est difficile à gérer sur terre, dans la piscine, c'est fini", reconnaît l'ambarésien. 

Chaque été, 300 noyades dans des piscines privées sont recensées en France.  Un chiffre qui pousse les constructeurs à faire de la prévention, à chaque achat. "On donne plein de conseils, on propose des affiches de préventions sur les risques de la noyade qu'on demande d'afficher à proximité de la piscine", explique Emeline, employée chez Aqua 33. 

► Retrouvez le reportage de M. Mannhart et C.Brousseau

durée de la vidéo: 01 min 27
Noyade : une prévention aussi pour les adultes

Des risques hors de l'eau

Car ils le savent, les risques ne se limitent pas dans l'eau. "Ca peut aussi être après. On peut ressentir de la fatigue, avoir envie de vomir ou avoir des douleurs physiques", ajoute Emeline. 

Si les gestes de premiers secours sont souvent des élements salvateurs en cas d'accident, il existe désormais de nombreux outils pour anticiper les drames : clôture, abri, bâche ou volet électrique voire même alarmes sont aujourd'hui proposés en magasin. Même si le bon sens est toujours préféré.

"On demande aux gens de ne pas courir autour de notre piscine pour ne pas glisser, ou de ne pas sauter. Notre piscine fait qu'1m50 de profondeur et le risque de rupture des cervicales est trop vite arrivé", souligne Paul Nguyen.

Une prévention nécessaire, à l'heure des fortes chaleurs, qui s'adresse autant aux adultes, qu'aux enfants.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
noyade faits divers