Les obsèques de Georges Pernoud, créateur de Thalassa, auront lieu en Dordogne

Georges Pernoud, créateur et présentateur emblématique de Thalassa, est décédé à l'âge de 73 ans. Il sera inhumé en Dordogne, sa terre d'adoption, en fin de semaine. Il laisse le souvenir d'un humaniste qui a fait partager sa passion de l'aventure et de la mer à des millions de Français. 

L'ancien présentateur de l'émission "Thalassa" Georges Pernoud est mort à l'âge de 73 ans.
L'ancien présentateur de l'émission "Thalassa" Georges Pernoud est mort à l'âge de 73 ans. © Richard Nay / MaxPPP

Il aimait la mer, les gens, l'image et l'aventure. Georges Pernoud, créateur du magazine Thalassa à la longévité record, posait son sac régulièrement en Dordogne depuis les années soixante-dix. Il y séjournait dans sa maison familiale à Monestier, village de 400 habitants, dont est originaire son épouse Monique. Il était d'ailleurs impliqué dans la vie associative locale. Il y comptait de nombreux amis comme Serge Lagarde : "Il venait l'été, on sortait, on faisait du bateau, C'était quelqu'un de très gentil, très abordable."  

Je pense qu'il aimait la commune, il aimait les gens. Il était très attaché à Monestier. Son épouse était d'ici, c'est comme ça que j'ai connu Georges. C'est un grand vide. 

Serge Lagarde - ami de Georges Pernoud à Monestier en Dordogne

Georges Pernoud sera inhumé dans ce coin du Périgord qu'il affectionnait tant en fin de semaine.  

Georges Pernoud sera inhumé à Monestier, en Dordogne.
Georges Pernoud sera inhumé à Monestier, en Dordogne. © Philippe Niccollaï
Hommage des Périgourdins à Georges Pernoud

 

L'hommage des téléspectateurs

Cameraman au départ, créateur de ce magazine légendaire et à la barre durant 37 ans, Georges Pernoud a marqué des générations de téléspectateurs, proches de la mer ou pas. Sur la page Facebook de France 3 Aquitaine, les témoignages de reconnaissance sont légion. " Combien nous étions fidèles à ce magazine même si nous n'étions pas des gens de mer" écrit Michèle. "Magnifique Thalassa, que de belles soirées à rêver grâce à ce Monsieur " ajoute Annie. 
Car Georges Pernoud et son équipe ont largement contribué à faire connaître la mer, les gens de mer, ses problématiques sur toute la planète. 

Un humaniste à la barre d'une émission culte


Philippe Lespinasse, réalisateur girondin, a partagé un long moment de sa vie professionnelle avec Georges Pernoud. "C'était un humaniste. Je suis très touché par l'annonce de sa disparition. C'était un rédacteur en chef formidable, humain, partageur. C'était la télévision à l'ancienne qu'on a chérie(..)  Devenu cameraman pour l'aventure, il avait le sens de l'image, sens du récit, de l'épopée. (... ) Il n'avait aucun préjugé."
Philippe Lespinasse retient l'image d'un homme qui donnait le cap et d'une émission qui "parlait des petites gens, des gens modestes, sans ironie. "

Réaction du réalisateur Philippe Lespinasse > 

Disparition de Georges Pernoud

"Proche de la famille des marins"

Yves Parlier, navigateur installé sur le Bassin d'Arcachon, a cotoyé Georges Pernoud sur les pontons, notamment lors des départs de course qui ont fait les grandes heures de l'émission : Route du Rhum, Vendée Globe.
A ses yeux, "il a énormément fait pour faire connaître notre sport, la mer, faire parler et donner la parole."
 

Ce n'est pas tellement le côté sportif, exploit qui intéressait Georges et l'équipe, c'était plutôt tout ce qui gravite autour. L'aventure humaine, que ce soit de la course au large, mais que ce soit aussi sur les pêcheurs, les ostréiculteurs, des gens qui vivent la mer au quotidien dans des îles perdues. On découvrait à chaque fois des civilisations et des mondes qui nous sont étrangers. Faire parler ces gens, c'était extraordinaire, ça faisait voyager.

Yves Parlier - navigateur installé sur le Bassin d'Arcachon -compagnon de route, 

L'hommage des Aquitains à Georges Pernoud >  

L'hommage des Aquitains à Georges Pernoud


France 3 lui consacrera une émission spéciale vendredi 15 janvier. 

---> Ci-dessous les adieux de Georges Pernoud à ses fidèles téléspectateurs, c'était en 2017.

France 3 Aquitaine avait rencontré Georges Pernoud, venu en Dordogne " Par amour, j'ai épousé le Périgord" nous disait-il, c'était en 2004. Il expliquait son attachement et son implication sur ce territoire de Monestier dans le Bergeracois. 

durée de la vidéo: 03 min 39
Georges Pernoud à Monestier en 2004

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
médias économie france 3 télévision thalassa sorties et loisirs mer nature nautisme