Paroles d'anciens : le Baron de Nexon, descendant d'une noble lignée

Le baron est né dans le château de Nexon. / © France 3 Limousin
Le baron est né dans le château de Nexon. / © France 3 Limousin

Dans "Paroles d'anciens", France 3 Limousin part à la rencontre de nos aînés. A 86 ans, Philippe de Gay de Nexon est le dernier représentant de la lignée familiale, commencée au début du XVIe siècle.

Par Ariane Pollaert

Reportage Vanessa Finot et Noëlle Vaille

Philippe est le dernier représentant des Gay de Nexon à maintenir, par sa présence, une continuité de l'histoire de sa famille à Nexon, commencée au début du XVI° siècle. 
Il y a 86 ans, il naissait au château de Nexon, construit par ses aïeux.

Il grandit entre le château de Nexon et le château de la garde, construit par son grand-père à quelques kilomètres, une demeure de 44 pièces.

Aux souvenirs de cette enfance dorée, l'oeil de Philippe brille, mais son regard ne reflète ni amertume ni regret, juste un peu de malice...
 

Avant la guerre, il y avait 13 domestiques. On montait à cheval tous les matins. Il y avait quelqu'un qui amenait les chevaux en étable de façon à ce que l'on puisse se balader dans les environs. (Philippe de Gay de Nexon)

La famille de Nexon peut se targuer d'un passé prestigieux notamment en matière équestre, avec la création d'un haras, d'un hippodrome et d'écuries de chevaux de course. Le jeune baron dont le grand père était écuyer à Saumur, obtient son monitorat à l'Ecole Nationale des Haras.

Mais il construit sa carrière dans l'agroalimentaire, notamment à Paris, au Centre français du commerce extérieur, chargé des missions agricoles. Puis il revient à Nexon, reprend la gestion des terres familiales et chausse les bottes pour devenir agriculteur.

Le travail est dur, physique et une partie des terres est vendue.
 

Retour sur les terres ancestrales


A 50 ans, il change de nouveau de métier, et devient délégué régional au commerce et à l'artisanat, d'abord en Normandie, avant d'être muté dans le Limousin.

C'est ainsi que Philippe de Gay de Nexon retrouva ses terres, pour ne plus les quitter. Le château n'est plus dans sa famille, mais restera associé à jamais au nom de ces illustres Nexonnais.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus