CARTE. En Poitou-Charentes, la vaccination contre la Covid s'organise

Conformément aux voeux du gouvernement, les centres de vacccination se multiplient. Pour l'instant encore réservés aux personnes résidant en Ehpad et aux personnels soignants, le public cible s'élargit progressivement avant le lancement de la vaccination aux plus de 75 ans, le 18 janvier 2021.

© Laurent Pelletier - France Tv

Depuis l’annonce du premier ministre Jean Castex, jeudi 7 janvier 2021, de l’extension de la campagne de vaccination au grand public à compter du 18 janvier, le déploiement des centres de vaccination s’accélère dans notre région. Aux dix-huit structures déjà ouvertes depuis le début janvier, vingt-deux vont venir s’ajouter au dispositif dans le courant de la semaine.

Au niveau national, si la première centaine de centres, destinés exclusivement aux professionnels de santé, étaient tous situés au sein des structures hospitalières, le gouvernement table sur un maillage de 600 à 700 centres opérationnels répartis sur l’ensemble du territoire national d’ici à la fin du mois de janvier. Avec l’idée que la proximité suscite l’adhésion de la population à la vaccination.

Pour l’heure, 1.000 vaccinations ont été réalisées depuis jeudi 7 janvier dans la Vienne. Si les résidents et personnels d’Ehpad restent prioritaires, cette phase du dispositif devant se prolonger jusqu’au mois de février, s’y ajoutent depuis le 4 janvier, les personnels soignants de plus de 50 ans, ou qui souffrent de maladies qui les exposent à des risques de formes graves. La vaccination est également ouverte aux personnes en situation de handicap, vulnérables et hébergées en maison d’accueil spécialisées, ainsi qu’aux personnels de plus de 50 ans qui y travaillent. Enfin, la vaccination s’élargit désormais aux médecins libéraux, aux sapeurs-pompiers, ainsi qu’aux aides à domicile de plus de 50 ans.

Vaccination à Royan
Vaccination à Royan © Pascal Foucaud - France Tv

Les centres de vaccinations disséminés sur le territoire du Poitou-Charentes sont pour l’heure au nombre de treize.      .

En Deux-Sèvres : le Centre Hospitalier de Niort.

Dans la Vienne : le CHU Poitiers – la Milétrie, la Polyclinique de Poitiers et le Centre Hospitalier de Châtellerault.

En Charente : le Centre Hospitalier d’Angoulême, le Centre Clinical de Soyaux, le Centre Hospitalier de Cognac et le Centre Hospitalier Sud-Charente de Barbezieux

En Charente-Maritime : Centre Hospitalier de La Rochelle, Centre Hospitalier de Rochefort, Centre Hospitalier Saintonge de Saintes, Clinique Pasteur de Royan et le Centre Hospitalier de Jonzac

Vaccination à Royan
Vaccination à Royan © Laurent Pelletier

Si vous faites partie des personnes éligibles, vous devrez vous munir d’une pièce justificative pour vous présenter dans l’un de ces centres. Après vous être fait enregistrer administrativement, vous serez reçu par un médecin pour déterminer si vous êtes bien éligible, d’un point de vue médical cette fois, avant qu’une infirmière ne procède à la vaccination à proprement parler. Au terme d’un quart d’heure de surveillance médicalisée dans une salle d’attente, vous pourrez repartir muni d’un document justifiant que le vaccin vous a bien été inoculé, précisant le numéro du lot ayant servi à la vaccination et détaillant les effets secondaires possibles ainsi qu’un numéro de téléphone à contacter si cela devait être le cas.

À partie du jeudi 14 janvier, les personnes de plus de 75 ans pourront prendre rendez-vous pour se faire vacciner à compter du lundi suivant, le 18 janvier. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société vaccins