Cet article date de plus de 4 ans

Poitou-Charentes : quand le crowdfunding fonctionne

Le financement participatif a le vent en poupe. Petites entreprises ou associations font de plus en plus appel à la collecte de fonds par internet. En Poitou-Charentes, jadopteunprojet.com soutient une quarantaine de projets de développement économique : épicerie, coursier ou brasserie artisanale. 
Pour finir d'équiper son triporteur, Antoine Paye le coursier a fait un appel aux dons sur internet.
Pour finir d'équiper son triporteur, Antoine Paye le coursier a fait un appel aux dons sur internet. © Antoine Morel, FTV
Connaissez-vous le crowdfunding ?
Il s'agit d'un système de financement participatif très en vogue actuellement. Ainsi en 2014, en France, ce sont près de 142 millions d'€ qui ont été récoltés; cet argent a aidé à concrétiser des projets qui n'auraient, sans cela, certainement pas vus le jour.

En Poitou-Charentes, l'association jadopteunprojet.com soutient une quarantaine de porteurs de projets, créateurs d'emplois. Des hommes et des femmes comme Antoine, le coursier saintais qui a lancé un appel aux dons sur internet pour finir d'équiper son triporteur; ou Corinne qui, par le même biais, veut ouvrir une épicerie végétalienne et sans gluten à Poitiers. 

Parfois, les dons recueillis sur internet peuvent aussi servir à renflouer une trésorerie. Ce fut le cas récemment avec la salle de rock Diffart qui avait lancé un appel sur la plateforme ulule. Avec succès. 

Voyez notre reportage signé Antoine Morel, Stéphane Hamon et Christophe Pougeas (intervenants : Antoine Paye, auto-entrepreneur "Mon coursier de quartier"; Corinne Genoix, co-gérante "mon espace végé"; Justine Pelleray, salariée asso."jadopteunprojet.com"; Gaëlle Pineau, chargée de communication salle Diff'art) 
durée de la vidéo: 03 min 21
Le crowdfunding a le vent en poupe



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société tendances culture