Pollution atmosphérique : le premier niveau d'alerte atteint dans la région

Les préfectures des quatre départements du Poitou-Charentes ont déclenché le premier niveau d'alerte à la pollution atmosphérique à l'ozone. L'ATMO indique que la qualité de l'air est d'un niveau médiocre sur toute la région. Elle est même jugée médiocre dans le nord des Deux-Sèvres.

Une décision prise au regard de la situation anticyclone, des fortes chaleurs qui vont durer encore demain et des informations transmises par l'ATMO. Ce premier niveau du dispositif de gestion des épisodes de pollution entraîne la mise en place de procédures d'information et de recommandations mais n'entraîne pas d'interdiction. 
La pollution atmosphérique peut être à l’origine de la survenue de symptômes respiratoires (toux, essoufflement, majoration des crises d’asthme, etc.), d’irritations des yeux et de la gorge, mais peut aussi avoir des effets sur le système cardio-vasculaire.


Quelques recommandations principales à suivre :

• de limiter les sorties durant l’après-midi
• de limiter les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air, celles à l’intérieur peuvent être maintenues
• en cas de symptômes ou d’inquiétude, prendre conseil auprès de votre pharmacien ou consulter votre médecin
Ces recommandations s'adressent prioritairement aux personnes les plus vulnérables (femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardio-vasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques) mais aussi aux populations sensibles (personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution, personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux) :


Limiter les transports

Les préfectures recommandent également à l’ensemble de la population et aux entreprises de limiter, réduire ou suspendre certaines activités dans les secteurs des transports, de l’industrie, de l’agriculture et de la forêt ainsi que du résidentiel et du tertiaire. Ces dispositions tendent à ne pas augmenter le niveau de pollution


Une qualité de l'air médiocre et même mauvaise

L'ATMO Poitou-Charentes, l'organisme chargé de la surveillance de la qualité de l'air, indique cet après-midi un niveau de pollution de 7 (sur une échelle de 10) jugé comme médiocre pour les deux départements charentais et le sud des Deux-Sèvres. Il atteint même un niveau de 8 aux alentours d'Airvault ce qui correspond à une mauvaise qualité de l'air. Dans la Vienne, le niveau mesuré est de 5 cet après-midi.