Cet article date de plus de 4 ans

Les postiers confrontés à des vagues de restructuration sont en grève

Les syndicats CGT, Sud-PTT et Unsa La Poste ont appelé à un mouvement de grève nationale ce jeudi alors que les sénateurs doivent débattre de l'avenir de leur entreprise cet après-midi. Des rassemblements sont prévus dans les principales villes de la région. 
C'est la révélation de plusieurs cas de suicide chez des facteurs qui a déclenché la grogne. C'était en septembre dernier et la direction de La Poste avait alors accepté d'entamer des négociations nationales sur les métiers et les conditions de travail des facteurs.

Négociations qu'ont quitté les syndicats appellant à un mouvement de grève ce jeudi. Ils estiment que la direction est "langue de bois" et ne veut pas répondre à "l'urgence de l'emploi".

La Poste a supprimé des dizaines de milliers de postes depuis 7 ans, 100 000 selon les syndicats, suite à la baisse du volume du courrier. Une réduction d'effectifs qui provoque stress, burn-out, souffrance au travail.

Une situation d'autant plus angoissante pour les salariés que l'entreprise compte poursuivre ses restructurations afin de devenir le "premier opérateur de services à la personne". 

Reportage sur la mobilisation devant la mairie de Bayonne ce matin :

durée de la vidéo: 00 min 53
Grève des postiers : rassemblement devant la mairie de Bayonne


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie