Pourquoi a-t-on boudé les urnes en Haute-Vienne, Creuse et Corrèze lors de ce second tour

L'abstention au niveau national était de plus de 72% à 17h lors de ce second tour des élections départementales et régionales 2021. Ce dimanche 27 juin, les électeurs de l'ex-Limousin ont un peu plus voté que la moyenne des Français mais moins qu'en 2015 ou le taux d'abstention atteignait 42,22%. 

Elections départementales et régionales 2021 : taux d'abstention moins fort dans les 3 départements de l'ex-Limousin qu'ailleurs en Nouvelle-Aquitaine
Elections départementales et régionales 2021 : taux d'abstention moins fort dans les 3 départements de l'ex-Limousin qu'ailleurs en Nouvelle-Aquitaine © FTV

Dans l'ex-Limousin, le taux de participation ce dimanche 27 juin à 17h était de 36,36%, en 2015, il atteignait 51,57%. Une abstention de plus de 15 points supérieure au scrutin de 2015, même si l'on a plus voté en Creuse, Corrèze, Haute-Vienne qu'au national.

Haute-Vienne

Comme au premier tour, c'est ce département de l'ex-Limousin où les électeurs ont le moins voté. A 17h, ce dimanche 27 juin, le taux de participation était de 35,21% au second tour des élections départementales et régionales en Haute-Vienne. Une baisse de 15 points par rapport aux scrutins de 2015 (50,42%).

Selon Thomas Marty, politologue, chercheur en sciences politiques à l'Université de Limoges : "On l'a vu au premier tour, le niveau d'abstention en Haute-Vienne est presque équivalent à la moyenne nationale. Dans ce département, en cinq ans, le vote a décroché durablement. On note également une forte disparité entre les cantons urbains et ruraux. On vote plus à la campagne"

Corrèze

En Corrèze, on a plus voté qu'en Haute-Vienne. Même si le taux de participation à 17h reste faible à 36,85% au second tour, il est supérieur à la moyenne nationale qui est de 27,89%. En 2015, la Corrèze était le deuxième département de France à s'être le plus déplacé aux urnes avec 53,50%.

L'analyse du politologue Thomas Marty montre notamment une différence entre le vote à la ville et à la campagne : "Entre les cantons de Brive où, au premier tour, on frôle 70% d'abstention, on voit que sur des cantons ruraux on arrive à 53% des électeurs qui ne vont pas voter. Une différence qui s'explique par le fait qu'à la campagne, on connaît mieux les élus qu'en milieu urbain où les figures politiques sont moins connues."

Creuse

Avec, à 17h, 40,49% des électeurs qui se sont rendus aux urnes pour les élections régionales, la Creuse est le département de l'ex-Limousin le plus civique. En 2015, ils étaient plus nombreux avec 48,15%. 

Selon le politologue Thomas Marty, la meilleure mobilisation en Creuse s'explique par un sursaut de citoyenneté : "C'est une normalisation. En Creuse, on peut penser à une forme de loyalisme, de fidélité des électeurs. Ils se sont dits "on va voter". Un élan citoyen..."

Une enquête au niveau national

Selon une enquête réalisée par IPSOS entre le 25 et le 26 juin, les trois raisons principales arrivant en tête pour lesquelles les Français se sont abstenus au premier tour sont :

Des Français qui, à 72%, déclarent ne pas regretter n'avoir pas voté au premier tour. Lors du premier tour des élections régionales, deux tiers des électeurs n'étaient pas allés aux urnes, une forte abstention confirmée au second tour.

Elections régionales 2021 : comprendre le vote des Français, sondage IPSOS

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections