Publiques ou privées : sur le chemin des écoles en Limousin

Il y a tout juste quatre semaines, nos chères têtes blondes rassemblaient cartables, cahiers et stylos et retrouvaient les bancs de leur école. Mais laquelle ? Privée, publique, ou même alternative. En Limousin, les parents ont le choix. 

© André Abalo - France Télévisions
Les chiffres ne sont pas encore définitifs, mais donnent déjà une bonne indication. Le nombre d'élèves scolarisés dans le public dans le Limousin, de la maternelle au lycée serait de 102 369 pour cette rentrée 2020, un chiffre relativement stable par rapport à l'année précédente.

L'enseignement privé catholique

Même constat dans l'enseignement privé catholique. Alors qu'au niveau national, le nombre d'élèves a baissé (-8723), en Limousin, il est relativement stable, avec 9447 élèves, (un chiffre qui pourrait encore augmenter), contre 9472 l'an passé. 

L'enseignement privé catholique relève du diocèse, mais il est sous contrat avec l'Etat. C'est-à-dire qu'un contrat d'association avec l'Etat a été signé. Ils suivent les programmes de l'Education nationale. Les établissements bénéficient de subventions, pour les frais de fonctionnement et les salaires des enseignants.

De plus, et c'est une première en France, l'enseignement catholique en Limousin-Poitou Charentes ouvre son financements aux entreprises. Un mécénat pour financer des outils pédagogiques, réaliser des travaux mais avant tout pour tisser des liens entre les jeunes et les entreprises. L'enseignement catholique assure ne pas manquer d'argent mais souhaite, avec cet appel au mécénat, diversifier ses ressources.
 
Les écoles privées du Limousin appellent au mécénat d'entreprises
 

L'enseignement privé

L'enseignement privé n'est pas toujours catholique. 

A Limoges, la Calendreta lemosina est une école associative, bilingue occitan/français. Sa pédagogie est alternative, inspirée notamment par le courant Freinet. Cette école privée est sous contrat avec l'Etat

Ce n'est pas le cas de toutes les écoles privées du Limousin.  

Les écoles hors contrat

Les établissements scolaires privés hors contrat ne sont pas dans l'obligation de suivre les programmes, ni même de respecter les horaires de l'enseignement public. Il doit cependant permettre aux enfants d'acquérir les connaissances du socle commun de compétences.

L'État ne rémunère pas des enseignants et ne donne aucune subvention.

A Verneuil-sur-Vienne, l'école "Les Papillons"  est une école "hors contrat". Elle fonde sa pédagogie sur la méthode Montessori

Ces écoles privées hors contrat auraient-elles le vent en poupe ? Pour cette rentrée 2020, l'une d'elle a ouvert au Vigen. L'EINA, l'école innovante de Nouvelle-Aquitaine, accueille 25 élèves. 

Le 15 octobre doit ouvrir à Saint-Yrieix-sous-Aixe le lycée alternatif Satish Kumar. 




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société