Bayonne : une cellule d’urgence pour accompagner la détresse liée au coronavirus

Cette cellule médico-psychologique a été créée par le Centre Hospitalier de la Côte Basque. Face à l’épidémie de Covid 19 et des souffrances qu’elle engendre, médecins et psychologues se mobilisent pour proposer un accompagnement et un soutien par téléphone.
C'est le numéro pour joindre la cellule médico-psychologique de Bayonne mis en place depuis le confinement et pour répondre aux angoisses et à la tristesse liées au coronavirus.
C'est le numéro pour joindre la cellule médico-psychologique de Bayonne mis en place depuis le confinement et pour répondre aux angoisses et à la tristesse liées au coronavirus. © C. LE HESRAN
" Nous montons en puissance jour après jour pour répondre à la douleur psychique" , déclare le docteur Andy Paul, psychiatre et responsable de la cellule Covipsy.

Autour de lui s’est constituée une équipe de professionnels de santé dont l’objectif est de venir en aide aux personnes en détresse dans le contexte de l’épidémie de Covid 19.

Vingt huit psychologues, trois psychiatres, un pédopsychiatre, deux infirmiers et deux cadres de santé sont mobilisés tous les jours, du lundi au vendredi de 9h à 17h (05 59 44 41 30), pour répondre au téléphone.

Notre accompagnement s’adresse au famille endeuillée suite au décès d’un parent victime du virus mais aussi aux personnes qui souffrent du confinement et aux professionnels de santé qui, sous la pression de l’urgence sanitaire, ont besoin d’évacuer le stress.
Docteur Andy Paul.

Depuis le 23 mars, date de la mise en place de cette cellule, les appels sont de plus en plus nombreux et les accompagnements sont très différents selon les cas. « Toute personne qui appelle a au bout du fil un psychiatre ou un psychologue qui évalue le problème rencontré. C’est vraiment du cas par cas, nous rappelons systématiquement les patients pour assurer un suivi. Une personne présentant un état psychique plus grave sera réorientée pour une prise en charge médicale », souligne le responsable de la cellule Covipsy. 

Angoisse et tristesse 

Le rôle des professionnels qui constituent cette cellule vise aussi à donner des conseils pratiques pour vivre au mieux cette période de confinement.
" Elle génère beaucoup d’angoisse, d’irritabilité ou de tristesse. Il est donc très important d’organiser et de structurer son quotidien pour surmonter cette épreuve et éviter une perte de repères. Se coucher et se lever à heures fixes, avoir des activités et sortir de chez soi dans le respect des consignes est essentiel "  insiste le psychiatre.

Ce dispositif n’est pas spécifique au Pays basque, il a été déployé sur tout le territoire national au sein des centres hospitaliers.
À Bayonne, les professionnels de cette cellule travaillent de concert avec leurs homologues palois et en étroite collaboration avec la cellule médico-psychologique de Bordeaux.
"Nous sommes une équipe très soudée et si nous soutenons les personnes dans le besoin, nous avons aussi beaucoup de retours positifs qui nous encouragent à poursuivre notre action. "

En rentrant chez moi après le travail il y a deux jours, j’ai entendu toutes ces personnes applaudir à leurs fenêtres pour soutenir les soignants. Ça fait vraiment chaud au cœur.
Docteur Andy Paul


En plus de cette cellule, le Centre Hospitalier de la Côte Basque a également mis en service une aide téléphonique et numérique à destination des jeunes de 11 à 21 ans et leurs parents. Ce service fonctionne tous les jours de 14 heures à 17 heures (05 59 64 22 52). Ce service fonctionne du lundi au vendredi
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays basque covid-19 santé société