Agression sexuelle au sein de l'Église : un abbé condamné à un an de prison avec sursis

L’abbé bayonnais Jean-François Esponde a été condamné à un an de prison avec sursis pour agression sexuelle sur un jeune homme de 19 ans. Une vingtaine de personnes issues du collectif Itaia étaient réunies devant le palais de justice.

"État, Eglise, tous complices", scandent les membres du collectif Itaia. "On dénonce toute l'année les agressions et là, on a un rassemblement pour dénoncer qu'un prêtre a agressé sexuellement un jeune homme", explique Loba Laskarai, membre d'Itaia. "L'Eglise n'est pas quelque chose de neutre".

L’abbé Jean-François Esponde a été condamné à un an de prison avec sursis, une interdiction de cinq ans d’exercer une activité associative ou professionnelle en relation avec des mineurs, assortis d’une inéligibilité ainsi qu’une inscription dans le fichier des auteurs d’infractions ou d’agressions sexuelles (FIJAIS). Il a en revanche été relaxé pour les faits de détention et consultation d'images pédopornographiques. Le tribunal correctionnel de Bayonne a donc rendu sa décision en l'absence du plaignant, âgé de 19 ans.

Jacques Tournaire est l'avocat de Jean-François Esponde.  "Il est désabusé, "Il a quarante ans d'apostolat. Il s'est dévoué pour tout le monde, explique Me Tournaire qui met en cause la santé mentale de la victime. Tout cela se termine par une condamnation pour des faits dont il estime que c'était une affabulation. D'ailleurs, vous avez entendu comme moi le rapport d'expertise psychologique de l'accusateur. qui a des troubles psychologiques et qui ne s'est pas présenté à l'audience".  

Le plaignant avait déposé une plainte à l'encontre de Jean-François Esponde en février 2024 pour agressions sexuelles avec abus d'autorité. Il l'accusait de l'avoir caressé à deux reprises dans la cathédrale et d'avoir tenu des propos déplacés.

L'abbé Esponde a dix jours pour faire appel de sa condamnation. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité