Coronavirus : incertitudes sur les fêtes de Bayonne et autres festivités au Pays basque

Tous les grands événements culturels sont reportés, voire annulés au Pays basque / © FTV
Tous les grands événements culturels sont reportés, voire annulés au Pays basque / © FTV

Au Pays basque, tous les grands événements culturels sont reportés, au mieux, voire annulés, comme les festivals de printemps, à Anglet et Biarritz. Quant aux fêtes de Bayonne, leur organisation est encore en suspens. La crise sanitaire du Covid-19 place les municipalités dans le doute.

Par Stéphanie Deschamps, avec Emmanuel Clerc et Fabien Cordier

C'est une question qui commence à se poser : les fêtes de Bayonne vont-elles pouvoir s'organiser ? Les dates sont encore lointaines, du 29 juillet au 2 août. Mais l'énorme logistique de cet événement, qui se prépare un an à l'avance et attire près d'un million de visiteurs sur cinq jours, est déjà lancée, auprès des fournisseurs et des prestataires extérieurs, par exemple.

Pour le moment, la mairie de Bayonne, manque d'éléments pour décider si elle maintient ou non ces fêtes traditionnelles. 

A Pampelune, ville jumelée avec Bayonne, dont les fêtes de la San Fermin se déroulent immuablement du 6 au 14 juillet, le maire a annoncé que les festivités seraient maintenues... mais sans donner de dates fixes !

Bayonne a, d'autre part, déjà décidé de reporter la foire au jambon, prévue initialement la semaine prochaine. Elle pourrait se tenir du 11 au 14 juin, voire en octobre, selon l'évolution sanitaire. 
La décision n'est pas encore précise.
 
Des animations, fixées en mai, comme l'événement gastronomique "Pintxo Eguna", ou encore "La journée des collégiens" et le week-end "Sports pour tous", pourraient être annulées.

D'autres municipalités ont dû se résoudre à supprimer leurs grands rendez-vous culturels du printemps.

À Anglet, par exemple, le festival "Les jours heureux", organisé le week-end de Pentecôte (du 30 mai au 1er juin), est d'ores et déjà reporté à 2021.
La directrice de la culture de la ville, Liane Béobide, explique :

Il est très compliqué de savoir quand le confinement prendra fin, mais aussi, si l'école va reprendre et à quelle date. Or, ce festival de cirque, mime et théâtre, est dédié au jeune public. Il attire jusqu'à 5000 personnes. Nous ne pouvions pas imaginer des enfants, des familles, installés, côte à côte sur les pelouses du centre culturel Baroja, alors que l'épidémie de coronavirus ne sera peut-être pas encore endiguée.

Ce report est un coup dur pour les compagnies (qui venaient de toute la France, de Catalogne et de Belgique), qui n'avaient pas encore signé de contrat avec Anglet. Mais la ville leur a fourni une attestation, pour qu'elles puissent se tourner vers leurs assurances.

Anglet a également annulé les spectacles qui devaient se dérouler au théâtre Quintaou, en collaboration avec la Scène nationale du sud-aquitain. Selon Liane Béobide "c'est un vrai casse-tête. Nous ne savons pas comment reporter les dates, car, nous étions déjà dans la préparation de la saison culturelle suivante. Tout se télescope".
 

Pas d'élection de Miss côte basque non plus, ni de Grande semaine gasconne, avec le passage de la course en faveur de cette langue, la "Passem". Quant au concert de l'Orchestre symphonique du Pays basque et de son choeur, il est pour le moment reporté aux 17 et 18 octobre.
 

À Biarritz, tout le calendrier culturel est également bouleversé. Les congrès sont annulés, ce qui représente un préjudice financier important pour la ville (montant non communiqué à ce jour).
Quatorze spectacles ont, déjà, également été supprimés de l'agenda, dont la représentation du Béjart Ballet Lausanne, en mai. Les spectateurs qui avaient acheté leurs billets doivent se référer au site web de Biarritz tourisme pour connaître les modalités de remboursement.

Annulés aussi,  les événements d'avril, comme le "Biarritz beer festival", "Pâques à Biarritz" (avec sa chasse géante aux oeufs dans les jardins), le Salon des antiquaires et la cinquième édition du festival "Les beaux jours", qui célébrait notamment le jazz et la musique classique.

Plus de scènes extérieures non plus, comme il était annoncé, pour le Malandain Ballet Biarritz.

Autre grande animation qui ne sera pas organisée cette année, le festival "Les arts de la rue". Il devait permettre, du 22 au 24 mai, à des compagnies de cirque et théâtre de déambuler et jouer dans les artères de la cité impériale.

Les rendez-vous de juin restent incertains. Comme le "Wheels&Waves" qui devrait réunir des motards du monde entier entre le 10 et le 14 juin, à la Cité de l'océan. Et les célèbres Casetas, du 23 au 28 juin, avec leurs bars, leurs restaurants et leurs animations nocturnes, sur la côte des basques.

Enfin, dernière annulation, importante dans la vie culturelle basque, celle de Herri Urrats, le grand rassemblement en faveur des ikastola, les écoles en immersion pour la langue basque (l'euskara). La fête devait se dérouler, le 10 mai. Comme chaque année, elle devait rassembler, autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle, des milliers de personnes venues des deux côtés de la frontière.
Elle est reportée au début de l'automne. Sans date précise pour le moment.
 
 
Coronavirus : incertitudes sur les fêtes de Bayonne et autres festivités au Pays basque
Au Pays basque, tous les grands événements culturels sont reportés, au mieux, voire annulés, comme les festivals de printemps, à Anglet et Biarritz. Quant aux fêtes de Bayonne, leur organisation est encore en suspens. La crise sanitaire du Covid-19 place les municipalités dans le doute. - E.Clerc/R.Poissonnier

Sur le même sujet

Les + Lus