Érosion de la Corniche basque : le sentier du littoral interdit aux piétons, la route aménagée

À partir de ce mardi 1 juin, et jusqu'au 31 août, l'accès au sentier du littoral, qui longe la route de la Corniche entre Ciboure, Urrugne et Hendaye, est interdit aux promeneurs, a annoncé la préfecture. En octobre dernier, un pan de falaise s'était effondré dans le secteur. 

Le sentier du littoral, qui longe la corniche basque, est désormais interdit d'accès aux piétons en raison du risque d'éboulement.
Le sentier du littoral, qui longe la corniche basque, est désormais interdit d'accès aux piétons en raison du risque d'éboulement. © BELPRESS/MAXPPP

Ce lundi 31 mai, la préfecture des Pyrénées-Atlantiques a annoncé la fermeture du sentier du littoral, un chemin prisé des promeneurs, qui longe la Corniche basque de Ciboure à Hendaye.

Une fermeture justifiée par d'importants risques d'effondrement dans certains secteurs, selon une nouvelle étude menée par le Cerema (centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement). 

L'état du sentier du littoral, très précaire, et sa dangerosité dans le secteur de la Corniche, font désormais consensus

préfecture des Pyrénées-Atlantiques

Le 29 octobre dernier, quelques heures après le rassemblement de centaines de spectateurs pour admirer les surfeurs affronter la fureur de Belharra, un pan de la corniche, à Urrugne, s'était effondré. Par chance, cet éboulement n'avait pas fait de victimes. 

→ Revoir le reportage d'octobre 2020 après l'effondrement d'une partie de la Corniche au Pays basque 

durée de la vidéo: 01 min 46
Belharra se lève, une partie de la corniche s'effondre ©A.Irosbehere/S.Estrade/R.Grillot

La route menacée à court terme 

Le sentier du littoral n'est pas le seul à être menacé par l'érosion sur la Corniche basque. En effet, la RD 912, qui longe la côte, est elle aussi directement "menacée d'effondrement, ponctuel à court voire très court terme, et plus global à moyen terme, en raison du recul du trait de côte". 

L'avancée de la mer rend inéluctable un abandon de la route sur son tracé actuel (qui se situe d'ores et déjà en avant du trait de côte à 2043).

Préfecture des Pyrénées-Atlantiques

Pour limiter les risques à court terme, la route sera aménagée, avec un rétrécissement, voire une déportation de la chaussée, aux endroits les plus dangeureux. 

→ regardez le reportage de René Garat et Rémi Poissonnier 

Erosion de la Corniche au Pays basque : le sentier du littoral interdit aux piétons

Carte : la route de la Corniche basque, entre Ciboure et Hendaye 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays basque nature parcs et régions naturelles randonnée littoral travaux publics économie routes transports environnement aménagement du territoire