Pays Basque : Belharra se lève, une partie de la corniche s'effondre à Urrugne quelques heures après

Le 29 octobre, une foule compacte était présente sur la corniche à Urrugne pour voir une trentaine de surfeur affronter Belharra. Le même jour aux alentours de 16h, un pan entier de la falaise s'est effondré. Malgré les dégâts impressionnants, aucun blessé n'est à déplorer. 

 

"Ça se serait passé le matin, aujourd'hui je pense qu'on aurait été face à un drame humain très important."

Philippe Aramendi - maire d'Urrugne



L'évènement aurait pu être dramatique : car jeudi 29 octobre au matin, une foule compacte s'était donné rendez-vous sur la falaise pour admirer les surfeurs affronter la fureur de Belharra : 
 


Et pourtant : quelques heures après, vers 16h, une bonne partie de la corniche s'est effondrée. Le spectacle est impressionnant :
 
Ce jeudi, Belharra s'est à nouveau réveillée, pour le plus grand bonheur des surfeurs et des spectateurs. Houle, dépression, vents favorables... la vague mythique n'avait pas été aussi impressionnante depuis février dernier. 

Mais le maire d'Urrugne tire la sonnette d'alarme : il demande au public d'être plus prudent :
 

"Les gens doivent comprendre qu'on est pas dans n'importe quelle zone ici et qu'il y a des comportements responsables à avoir."

Philippe Aramendi - maire d'Urrugne

Heureusement, plus de peur que de mal pour les amoureux de Belharra. Mais il faudra désormais faire attention sur cette route de la corniche, et éviter les comportements à risque. 
 
Le 29 octobre, une foule compacte était présente sur la corniche à Urrugne pour voir une trentaine de surfeur affronter Belharra. Le même jour aux alentours de 16h, un pan entier de la falaise s'est effondré. Malgré les dégâts impressionnants, aucun blessé n'est à déplorer. ©A.Irosbehere/S.Estrade/R.Grillot
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité