Fêtes de Bayonne : Didier Deschamps n'ouvrira pas les festivités

Publié le Mis à jour le
Écrit par Alexandre Muffon Cattin
Le 17 juillet 1998, cinq jours après le sacre des Bleus, le capitaine Didier Deschamps était venu au balcon de la mairie de Bayonne pour rencontrer les habitants.
Le 17 juillet 1998, cinq jours après le sacre des Bleus, le capitaine Didier Deschamps était venu au balcon de la mairie de Bayonne pour rencontrer les habitants. © AFP

Longtemps espéré à Bayonne pour l'ouverture des Fêtes mercredi 25 juillet, le sélectionneur Didier Deschamps ne sera pas présent pour jeter les clés de la ville dans la foule depuis le balcon de la mairie. L'entraîneur, en vacances, a néanmoins remercié la Ville pour son invitation. 

C'est le seul champion du monde 2018 originaire du Sud-Ouest ! Contrairement à 1998 où on pouvait également compter sur le Basque Bixente Lizarazu ou le Bordelais Christophe Dugarry...

Alors que plusieurs Bleus sont allés rencontrer les habitants de leur ville d'origine (Lloris, Pavard, Griezmann...), certains espéraient voir le sélectionneur Didier Deschamps à Bayonne !

 

Le sélectionneur est en vacances



Malheureusement le coach champion en 1998 et 2018 ne sera pas présent pour l'ouverture des Fêtes de Bayonne comme une rumeur pouvait le laisser penser. Il a bien été invité par la Ville mais a dû décliner la proposition

En effet, Didier Deschamps partait pour des vacances bien méritées après ce sacre mondial. L'entraîneur a remercié la mairie pour cette invitation et souhaite à tous d'excellentes Fêtes de Bayonne


Retrouvez les images d'archives de Didier Deschamps à Bayonne en 1998 :
 
Didier Deschamps à Bayonne en 1998

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.